Une nouvelle «choc» a ébranlé l’économie québécoise mercredi matin, le fleuron de la quincaillerie RONA passe aux mains d’un géant américain. Retour sur 77 ans d’histoire d’une coop de quincaillers devenue leader du marché de la rénovation au Canada.

Historique d’un fleuron québécois
1939:  
Les Marchands en Quincaillerie ltée

Un groupe de quincaillers se mobilise pour fonder Les Marchands en Quincaillerie ltée. Une association qui leur permet de regrouper les achats et réduire leurs coûts.

1960:   Ro-Na inc.

Inspiré des premières syllabes des prénoms de Rolland Dansereau (président) et de Napoléon Piotte (agent aux relations extérieures), le nom Quincaillerie Ro-Na inc. fait son apparition.

1962:   Rachat par une coop

Napoléon Piotte rassemble un groupe de quincaillers pour procéder au rachat de l’entreprise. Cette transaction marque le début de la formule coopérative et du groupement tel qu’on le connaît aujourd’hui.

1970:   Marchands Ro-Na inc.

La firme Quincaillerie Ro-Na ltée est dissoute. Les Marchands en Quincaillerie ltée deviennent les Marchands Ro-Na inc.

1974:   Siège social

Ro-Na installe son siège social à Boucherville.

1988:   Ro-Na Dismat

Fusion avec Dismat, spécialisée dans les matériaux de construction. La transaction concrétise l’ascension de l’entreprise qui devient Ro-Na Dismat.

1994:   RONA L’entrepôt

Ro-Na Dismat se lance dans l’arène des grandes surfaces et met sur pied sa chaîne de magasins RONA L’entrepôt.

1998:   Cure de rajeunissement: RONA inc.

Les enseignes Le Quincailleur et Dismat disparaissent. Deux nouvelles bannières les remplacent: RONA L’express et RONA L’express Matériaux. Le Groupe Ro-Na Dismat devient RONA inc.

2000-2005: Un géant au Canada

  • Achat des 66 magasins de Cashway Building Centres, 3e joueur du marché ontarien.
  • Achat de 51 magasins Revy Home Centers, Lansing Buildall et Revelstoke, de l’Ontario jusqu’en Colombie-Britannique.
  • Achat de 20 magasins Réno-Dépôt/The Building Box au Québec et en Ontario.
  • Achat de 16 magasins Totem Building Supplies en Alberta.

2002: Entrée en bourse

En novembre 2002, RONA (TSX : RON) entre à la bourse de Toronto. Son appel public à l’épargne se clôture à 150,1 M$ en actions ordinaires.

2006: Toujours plus grand

  • Achat de 51% des parts de Matériaux Coupal (9 magasins) au Québec.
  • Achat des bannières Curtis Lumber (6 magasins) et Mountain Building Centers (3 magasins) en Colombie-Britannique.
  • Achat de Chester Dawe (8 magasins) à Terre-Neuve et Labrador.

2013:   Restructuration

De nombreux changements surviennent à la direction de l’entreprise. Sous la gouverne du nouveau président et chef de la direction, Robert Sawyer, une série de mesures de restructuration sont mises en place.

RONA complète l’acquisition du Groupe Coupal inc.

2016:   Vente du groupe RONA au géant américain LOWE’S pour 3,2 G$.

***

RONA vs LOWE’S en chiffres

Bouton_pourRONA un pilier de l’économie canadienne

496 magasins au Canada

238 magasins au Québec

9 centres de distribution

4,1 G$ de ventes annuelles

2, 5 G$ d’actifs

21 000 employés

443 M$ de masse salariale (avec avantages)

Bouton_pourLOWE’S le géant américain

Fondée en 1946 en Caroline du Nord, l’entreprise fait partie des plus grands joueurs mondiaux de la rénovation. Elle est implantée aux États-Unis, au Canada et au Mexique.

1 845 magasins (42 au Canada)

56,2 G$ de ventes annuelles

265 000 employés (6 300 au Canada)

Aussi dans Économie :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!