Chantal Levesque Gilda Lakatos

Deux demandeuses d’asile roms originaires de Hongrie, Katalin et sa fille de 17 ans Gilda Lakatos, qui étaient menacées d’expulsion depuis avril 2015, ont finalement obtenu leur résidence permanente sur des bases humanitaires.

Cela a été annoncé mercredi par un organisme qui leur vient en aide, Solidarité sans frontières. Les deux femmes ont donc la permission de rester au Canada, elles qui vivent à Montréal depuis cinq ans. Le père et le frère de Gilda, déportés en mars, pourront également les rejoindre lorsqu’ils auront remboursé au gouvernement les frais des billets d’avion ayant servi à leur déportation, soit environ 3000$.

Leurs déboires avec le gouvernement, qui avait refusé leur demande d’asile et émis un avis d’expulsion avant de leur accorder plusieurs sursis, avait été largement médiatisé.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!