Josie Desmarais/Métro Guillaume Lavoie, accompagné notamment de sa femme (derrière, au centre) et de François Croteau (à gauche)

Surprise à Projet Montréal: à quelques jours de la fin de la période des candidatures, le conseiller de ville dans le district de Marie-Victorin, Guillaume Lavoie, a annoncé contre toute attente lundi qu’il briguerait la chefferie du parti.

M. Lavoie avait pourtant affirmé en septembre renoncer à se porter candidat pour remplacer l’ancien chef Richard Bergeron, qui a démissionné en 2014 pour se joindre à l’administration du maire de Montréal, Denis Coderre.

Le candidat a expliqué hier que des «préoccupations» liées à la santé d’un membre de sa famille l’avaient poussé à écarter de se lancer dans la course, mais que des récentes «bonnes nouvelles» lui permettent maintenant de le faire.

M. Lavoie a affirmé croire être le seul à pouvoir rassembler les forces pour confronter le maire Coderre lors des élections de 2017. «Le futur n’est pas écrit. Je me présente parce que j’ai la conviction profonde que les Montréalais méritent mieux [que l’administration Coderre], qu’ils désirent avoir mieux et qu’ils auront mieux», assure-t-il.

«Je [me lance dans la course] avec l’optique de devenir le chef de l’opposition à l’hôtel de ville, et avec la vision la plus ancrée possible de devenir le prochain maire de Montréal en 2017.» – Guillaume Lavoie, candidat à la chefferie de Projet Montréal

La période des candidatures prend fin vendredi. M. Lavoie disposera donc de seulement 4 jours pour recueillir les 200 signatures et les 5000$ nécessaires pour officialiser sa candidature.

Déjà au moment de déclarer son intention de prendre part à la course, M. Lavoie disposait d’appuis importants au sein du caucus de Projet Montréal. Une dizaine d’élus du parti ont affirmé appuyer le candidat, dont le maire de Rosemont–La Petite-Patrie, François Croteau, et le conseiller de ville de Desmarchais-Crawford, Sterling Downey.

«C’est aujourd’hui la première journée du début de la fin de la mairie de Denis Coderre, a lancé M. Croteau. Il est celui qui va battre Coderre et qui va rassembler derrière lui un mouvement fort qui démontrera que Montréal mérite mieux que cette administration-là.»

À présent, seulement deux autres candidats se sont officiellement lancés dans la course: Valérie Plante, conseillère de ville dans Ville-Marie, et François Limoges, conseiller de ville dans Saint-Édouard.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus