Archives/TC Media

Québec Solidaire a exprimer des réserves mardi sur les projets de Réseau électrique métropolitain (REM). Il demande à Québec de prendre le temps de bien planifier ce vaste projet de transport collectif.

«C’est un projet qui n’a pas du tout été planifié dans une vision globale de développement de transport collectif, mais qui est sorti comme d’un chapeau à partir du moment où le gouvernement du Québec a signifié l’importance d’avoir un lien sur le pont Champlain et vers l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau», a indiqué la députée de Sainte-Marie–Saint-Jacques, Manon Massé.

La formation politique a déploré que le tracé du REM ne passe par des quartiers densément peuplés peu desservis par le transport en commun, tels que l’est de Montréal. L’absence de lien intermodal et le contrôle du projet par un organisme privé qu’est la Caisse de dépôt et placement du Québec, ont également été soulignés par Québec Solidaire, qui entretient des craintes pour les futurs usagers.

Le ministre des Transports, Laurent Lessard, a convenu que le REM suscitait des préoccupations. Il a expliqué que lorsque la Caisse aura terminé ses travaux de planification, le tracé et le cadre financier du projet seront davantage précis. M. Lessard a dit avoir confiance en la caisse.

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus