Métro

Les usagers du métro ont encore eu de la difficulté jeudi matin à se rendre à destination.

La ligne verte a été paralysée à deux reprises. Très tôt en matinée, à 6h15, les policiers ont dû intervenir dans le tunnel liant les stations Préfontaine et Frontenac pour arrêter une personne qui se promenait sur la voie. Près de deux heures plus tard, un train a été bloqué entre les stations Langelier et Radisson, ce qui a entraîné un arrêt de service de 90 minutes.

Ces pannes n’ont rien à voir avec celles survenues plus tôt cette semaine qui touchaient tout le réseau du métro et qui étaient en lien avec les systèmes de communication. La première, survenue mardi, résultait d’une mauvaise manœuvre lors de la réinstallation du pare-feu du système de communication alors que la deuxième, qui s’est produite mercredi, était en lien avec le système de radiocommunication. Les ingénieurs de la Société de transport de Montréal (STM) tentaient toujours, jeudi, de trouver l’origine de cet arrêt de service.

«Il s’agit de malheureuses coïncidences», a indiqué jeudi la porte-parole de la STM, Amélie Régis, au sujet de la semaine difficile dans le réseau du métro.

Projet Montréal a jugé inacceptable cette série de pannes qui se sont produites dans le réseau du métro de Montréal. «La situation est grave, a indiqué par voie de communiqué son porte-parole en matière de transport, Craig Sauvé. Les interruptions de service qui se répètent dans le métro font diminuer, à chaque fois, le niveau de confiance des usagers envers leur réseau de transport en commun. Si le service n’est pas fiable et efficace, les Montréalais seront de plus en plus nombreux à délaisser le transport en commun au profit de la voiture.»

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus