Archives TC Media Le conseil municipal de Montréal

Le budget 2017 de la Ville de Montréal a été adopté mardi après-midi en conseil municipal malgré une forte opposition.

Les élus de l’opposition de Projet Montréal et de Vrai changement pour Montréal ont voté contre, jugeant qu’il «fait mal» aux Montréalais. Ils ont notamment déploré que le budget soit dépendant à 70% des taxes foncières et ont regretté la hausse de ces dernières – en moyenne de 1,7% pour les résidants et de 0,9% pour les commerçants.

«On va toujours chercher plus dans les poches des contribuables. Le nouveau statut de métropole ne permet pas de diversifier les sources de financement», a dénoncé Valérie Plante, lors de sa première intervention au conseil municipal à titre de chef de l’opposition officielle. Son parti réclame notamment des mesures pour que les habitants des villes de banlieues qui travaillent à Montréal soient mis à contribution.

Lors de la période de question des citoyens, Pierre Pagé, du regroupement Montréal pour tous, s’est également inquiété de la hausse des taxes. «Quand je vois l’évolution depuis quelques années, je devrais déménager. J’aimerais que mon fils qui habite pas loin ne soit pas obligé de le faire», a-t-il commenté.

«La vaste majorité de la population est très satisfaite du travail qu’on fait», a répliqué le maire Denis Coderre. Pierre Desrochers, le responsable des finances au comité exécutif, a pour sa part rappelé qu’il s’agissait de la plus faible hausse des huit dernières années, en dessous du taux d’inflation de 1,8% prévu par le Conference Board of Canada pour 2017.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!