Ça y est, c’est enfin l’année du 375e anniversaire de Montréal. La Ville s’y prépare depuis au moins 2009, année où un premier élu, Michel Bissonet, a été assigné à la préparation des célébrations. Depuis, plusieurs legs ont été annoncés et, contrairement à ceux offerts pour le 350e, ils ne seront pas tous prêts au cours de l’année. «On utilise cette date pour amorcer un nouveau chapitre», a répété le maire Denis Coderre. Tour d’horizon de quelques grands legs qui se concrétiseront sur le tard.

Réaménagement du square Viger
actu-square-viger

Le projet de réaménagement du square Viger, qui a tant fait couler d’encre en raison de l’œuvre du sculpteur Charles Daudelin, l’Agora, que la Ville voulait démolir, sera achevé seulement en 2018 pour ce qui est des travaux prévus aux îlots Chénier et Daudelin. L’état de la structure qui a été construite dans les années 1980 pour recouvrir une partie de l’autoroute Ville-Marie suscitait de l’inquiétude à la Ville de Montréal et au ministère des Transports du Québec, qui ont décidé de repousser d’un an l’inauguration du nouveau parc urbain. L’ensemble du projet coûtera 61M$ aux Montréalais et devrait être terminé en 2020.

L’esplanade Clark
actu-esplanade-clark_plan

Le réaménagement de l’esplanade Clark est attendu 
depuis 2012. Depuis se sont succédé les maires à la tête 
de la métropole, de même que les scénarios d’aménage-ment pour ce terrain vague situé au cœur du Quartier 
des spectacles. La Ville a ainsi abandonné l’idée de construire un stationnement souterrain, mais a retenu celle d’y aménager une patinoire. L’esplanade Clark devrait accueillir ses premiers patineurs en 2019. Un pavillon, qui abritera des commerces, doit aussi être construit, de même qu’une place publique. Une œuvre d’art doit aussi y trôner. Le tout pour une facture totale de 67M$.

Recouvrement de l’autoroute Ville-Marie
actu-recouvrement-autoroute-ville-marie

Après le recouvrement de l’autoroute Ville-Marie dans le Quartier international et dans le Quartier de la santé, la prochaine étape pour dissimuler les voies rapides dans le centre-ville a fait l’objet de maintes discussions et d’études depuis une dizaine d’années. Québec 
et Montréal ont finalement tranché pour recouvrir 
la portion comprise entre les rues Sanguinet et 
Hôtel-de-Ville à temps pour le 375e anniversaire 
de Montréal. Le ministère des Transports doit terminer les travaux de recouvrement et d’aménagement sommaire, évalués à 100M$, à l’automne 2017. La Ville doit ensuite prendre le relais pour créer une véritable place publique en 2018. Un concours de design doit d’ailleurs être lancé cette année. Un budget de 56M$ a pour ce faire été réservé par la Ville.

Les alentours de l’hôtel de ville
actu-place-vauquelin_plan

La place Vauquelin, qui se trouve entre l’hôtel de ville et l’édifice Lucien-Saulnier, devait être complètement réaménagée pour la fin de l’année 2016, mais en 
raison d’imprévus, la fin du chantier de 12M$ est prévue pour le mois de mai 2017. Quant à la place Jacques-Cartier, elle ne sera pas refaite à temps pour 
la grande fête de Montréal puisqu’une seule entreprise a présenté une soumission pour effectuer les travaux et son prix s’est avéré trop élevé. Le maire Coderre 
a décidé de mettre ce projet de 5M$ sur la glace.

L’amphithéâtre du parc Jean-Drapeau
actu-amphithea%cc%82tre-parc-jean-drapeau

Le nouvel amphithéâtre naturel du parc Jean-Drapeau, qui pourra accueillir jusqu’à 65 000 spectateurs, ne sera pas prêt en 2017. La résiliation de quatre contrats qui avaient été accordés de gré à gré sans qu’aucune estimation ait été effectuée par la Société du parc Jean-Drapeau a entraîné des délais supplémentaires dans la réalisation de ce projet. Le coût de celui-ci a également augmenté de 70,4M$ à 73,4M$ en raison d’exigences techniques réclamées par les pompiers et les policiers ainsi que de pénalités imposées à la suite de l’annulation des contrats. Le projet, qui inclut aussi le réaménagement de l’allée centrale et de la promenade riveraine 
qui borde le fleuve ainsi que la construction d’un 
bâtiment de service, se concrétisera pour 2019.

Une nouvelle rue Sainte-Catherine
Tronçon Promenade urbaine - Hiver
Un des principaux legs du 375e anniversaire de Mont-réal consiste à réparer les infrastructures souterraines et à réaménager la rue Sainte-Catherine entre les rues De Bleury et Atwater. La première phase des travaux, dont le coût est passé de 95M$ à 131M$, devait commencer en 2016 pour ensuite être stoppée pendant les festivités du 375e anniversaire. Ils devaient reprendre en 2018 pour se terminer en 2019. La Ville a ensuite décidé de lancer le chantier en 2017 pour l’achever en 2021. Finalement, les entrepreneurs ne s’activeront qu’en 2018 sur la Sainte-Catherine, mais devront avoir tout terminé à la fin de 2021. Pourquoi tant de tergiversations? Des imprévus, la volonté de la Ville de ne pas nuire aux commerçants pendant la dernière période des fêtes et la pause imposée pendant les festivités du 375e.

L’oratoire Saint-Joseph
une_oratoire-st-joseph_c100

L’oratoire Saint-Joseph a dû patienter une quinzaine d’années avant de réunir le financement nécessaire à la dernière phase des travaux de réaménagement lancés au début des années 2000. Il reste à ériger un nouveau pavillon d’accueil, à construire une passerelle pour accéder plus facilement à la basilique, à étendre le jardin monumental et à aménager une nouvelle place publique. L’entredôme de la basilique deviendra également accessible: un espace d’exposition et de projection y sera créé. Ces travaux seront réalisés au coût de 80M$ jusqu’en 2019.

Autres legs

Plusieurs legs du 375e anniversaire arriveront un peu 
en retard, mais d’autres seront prêts à temps. Enfin, presque…

  • Le nouveau pavillon du musée Pointe-à-Callière ouvrira en mai prochain. Le projet d’expansion devait a priori comprendre la mise en valeur du Parlement du Canada-Uni, mais le montage financier reste à peaufiner.
  • La réfection de la jetée Alexandra, dans le Vieux-Port, où le terminal de croisière sera reconstruit et où une place publique sera créée au bord du fleuve, sera terminée en mai prochain.
  • L’aménagement de la promenade Fleuve-Montagne, dans le centre-ville, doit être achevé en mai. Son coût est toutefois passé de 42M$ à 55M$.
  • Une partie du Complexe environnemental Saint-
Michel deviendra accessible au grand public en mai.
  • La construction du tronçon du boulevard Robert-Bourassa qui remplacera l’autoroute Bonaventure doit être 
complétée à la fin de 2017.
  • Le réaménagement de l’intersection de la rue Sherbrooke et du boulevard Pie-IX doit prendre fin d’ici l’été prochain.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!