Romain Schué Alexandre Taillefer s'est exprimé dimanche matin devant près de 300 jeunes de Montréal.

Environ 300 jeunes entrepreneurs, réunis dimanche à l’hôtel de ville de Montréal, ont répondu positivement à l’invitation du maire Coderre, qui souhaite les voir occuper une plus grande place dans le développement de la métropole.

«Les jeunes ne veulent plus être des spectateurs de la société, mais des acteurs. On les décrit souvent comme cyniques, paresseux, désengagés, mais c’est faux. Ils veulent participer aux prises de décision et faire entendre leur voix. La population commence à vieillir, c’est le moment opportun. Il faut les écouter», clame Cathy Wong, agente de développement jeunesse pour les YMCA du Québec et présidente du Conseil des Montréalaises.

«Développer de nouvelles entreprises, pour les jeunes, ce n’est pas évident. Il faut des outils pour comprendre le cheminement, des conseils. Échanger avec eux, c’est très important», soutient Mohamed Hage, 35 ans, fondateur des Fermes Lufa.

«La réussite de Montréal passe par là, ajoute Gabriel Bran Lopez, fondateur de l’organisme Fusion jeunesse. On ne peut plus sous-estimer notre poids, on veut créer et innover à tous les niveaux.»

Invité à s’exprimer, l’homme d’affaires Alexandre Taillefer soutient cette initiative. «J’ai eu la chance de me lancer dans les affaires à 21 ans. À cet âge-là, c’est plus facile, il y a moins de risques familiaux, avance le fondateur de Téo Taxi. Mais il faut mettre en place les outils et du financement pour accélérer ces créations d’entreprises car c’est notre avenir qui se joue.»

«Demain est très prometteur»
Le maire de Montréal, Denis Coderre, promet «de bâtir des ponts» et de nouvelles mesures dans le cadre notamment du statut de métropole acquis par Montréal, qui vise à augmenter les pouvoirs de la Ville.

«Planifier l’avenir, c’est un travail d’inclusion. On travaille pour demain et demain est très prometteur», indique l’élu, qui évoque «une jeunesse vibrante» et des moyens qui seront mis «dans le développement économique, l’immigration, l’habitation et le développement social».

Alors que Cathy Wong réclame «des instances vraiment représentatives de la diversité culturelle et générationnelle de Montréal», le maire Coderre se dit à l’écoute et indique des «mesures politiques dans ce sens» devraient encore se prendre dans les mois à venir.

«J’ai toujours travaillé pour célébrer la diversité. Ca fait partie de notre ADN. Il y a des décisions qui se prennent. On va voir que notre administration est très représentative de ce qu’est Montréal aujourd’hui», assure M. Coderre.

Ce dernier promet également l’organisation prochaine de tables de concertation avec différents regroupements de jeunes.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!