Mario Beauregard/Métro

Le viaduc Van Horne, qui relie les arrondissements Rosemont–La Petite-Patrie et Plateau-Mont-Royal, sera complètement démoli et reconstruit à neuf.

Pour le remplacer, la Ville de Montréal a annoncé dimanche le lancement d’un concours de design et d’ingénierie.

«Le viaduc, inauguré en 1972, est rendu à la fin de sa vie utile, a expliqué Lionel Perez, responsable des infrastructures au comité exécutif. Comme administration, on avait un choix à faire: ou bien investir plusieurs millions de dollars pour prolonger sa vie utile de quelques dizaines d’années, ou carrément le détruire et le reconstruire pour avoir un projet capable de durer de 75 ans.»

Le concours sera officiellement lancé cette année et la Ville de Montréal a comme objectif de choisir le projet retenu en 2018. L’ouvrage, qui surplombera les rails du Canadien Pacifique, devrait être complété en 2021 ou en 2022.

Si les critères précis d’aménagement n’ont pas encore été établis, le nouveau viaduc devra faire une belle part aux cyclistes et aux piétons, a prévenu M. Perez.

«On veut un projet d’envergure qui soit à la hauteur d’une métropole du 21e siècle», a précisé le maire de l’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. On va exiger des éléments de transport actif, de transport en commun et de développement durable.»

Le projet devra également embellir le quartier et faciliter la circulation entre les deux arrondissements.

«Ce viaduc est un lien important pour les piétons, les cyclistes et les automobilistes du quartier, a observé Marc-André Gadoury, conseiller de ville dans Rosemont-Petite-Patrie et responsable du vélo au sein de l’administration Coderre. C’est l’occasion de repenser le secteur pour offrir plus de sécurité, mais aussi plus de beauté.»

«[Du viaduc], on a des vues imprenables sur le Mont-Royal, l’Université de Montréal, le centre-ville, d’où l’idée du concours d’architecture de faire ressortir ce beau secteur de la ville.»

Le nouveau viaduc pourrait aussi être une occasion de diminuer la circulation automobile dans le secteur.

«Tout est sur la table, a reconnu M. Perez. Des comptages [des automobiles] vont être effectués et les données vont être partagées avec les firmes participantes. Si effectivement on veut mettre plus de place pour les piétons et le transport en commun, évidemment il y a aura moins de places pour les véhicules. Mais il y a aussi possibilité d’élargir le viaduc.»

Comme prévu, le viaduc actuel sera en partie transformé en parc linéaire cet été, à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal. Ce projet, qui s’inspire du parc High Line de New York, installé sur une ancienne voie ferrée, pourrait bien nourrir l’imagination des créateurs.

«C’est une opportunité importante de voir ce qui peut être réalisé, a souligné Marc-André Gadoury. Le timing n’est pas anodin. Si on lance le concours à ce moment, c’est aussi pour permettre aux firmes de voir le potentiel de l’endroit.»

Les coûts totaux du projet devraient osciller entre 90 et 100 M $. La facture sera assumée par l’administration municipale, qui n’écarte pas une participation des gouvernements provinciaux et fédéraux.

Du côté de Projet Montréal, qui dirige les deux arrondissements concernés, on salue cette annonce tout en apportant quelques bémols.

«C’est un projet de réaménagement qu’on défend depuis des années, mais ni Rosemont ni le Plateau n’ont été consultés avant cette annonce», a soutenu François Croteau, maire de Rosemont-Petite-Patrie et membre de Projet Montréal.

«Il y a quelques années, un rapport d’ingénierie proposait d’allonger la durée de vie du viaduc de 50 ans pour 10 M$. Est-ce vraiment nécessaire de le détruire ? C’est beaucoup d’argent et beaucoup de dérangement. Avant de se lancer là-dedans, on aimerait voir les rapports qui le justifient. »

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!