Josie Desmarais/Métro Manifestation de la Coalition Main rouge

Les entrées de la firme internationale offrant des services financiers, Pricewaterhouse Coopers (PwC), ont été bloquées mardi matin par des manifestants de la Coalition Main rouge.

Ces derniers ont entrepris cette action à quelques semaines du dépôt du budget du gouvernement du Québec pour demander au ministre des Finances, Carlos Leitao, de mettre en place des mesures pour freiner l’évitement et l’évasion fiscale des entreprises.

Les firmes KPMG, Deloitte ainsi qu’Ernst & Young ont aussi reçu la visite de la Coalition Main Rouge. D’après celle-ci, qui regroupe des syndicats, des groupes communautaires, des associations étudiantes et des groupes de femmes, Québec pourrait aller récupérer 740M$ par année en empêchant l’évitement et l’évasion fiscale et il pourrait injecter ces fonds dans les services publics, les programmes sociaux et l’action communautaire.

«Pendant qu’on coupe dans les CPE, dans le logement social et l’aide sociale, les inégalités sociales s’accroissent, mais les grandes entreprises financières, elles, continuent de s’enrichir sans contribuer leur juste part pour la collectivité», a indiqué la coporte-parole de la coalition, Véronique Laflamme, par voie de communiqué.

Les compressions budgétaires faites dans les milieux de l’éducation, de la santé et des services sociaux ont aussi été décriées par les manifestants.

La Coalition Main rouge demande également au gouvernement de restaurer la taxe sur le capital pour les banques, d’augmenter le nombre de paliers d’imposition, d’imposer davantage les dividendes et les gains en capital et d’augmenter les impôts des grandes entreprises.

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus