Photo: TC Media - Archives

La Société de transport de Montréal (STM) entend poursuivre l’installation d’ascenseurs dans le métro à un rythme soutenu. D’ici 2025, elle souhaite que 41 stations de métro soient équipées d’ascenseurs.

«C’est un objectif qu’on poursuit. C’est clair que pour nous, c’est une priorité», a affirmé mardi le président de la STM, Philippe Schnobb, lors du dévoilement du Plan de développement en accessibilité universelle 2016-2020.

À ce jour, onze stations de métro sont dotées d’ascenseurs et des travaux sont en cours dans trois autres stations. Au cours des trois prochaines années, des chantiers s’ouvriront dans six autres stations, comme l’avait prévu la STM. À cela, il faut ajouter les ascenseurs qui seront installés dans 14 stations d’ici 2022 grâce au financement consenti l’automne dernier par Québec et Ottawa, ce qui portera à 31 le nombre de stations de métro universellement accessibles dans cinq ans. La STM veut poursuivre sur cette lancée se fixant un objectif de 41 stations d’ici huit ans.*

Le financement des ascenseurs supplémentaires que la STM compte mettre en place d’ici huit ans dans le réseau du métro n’est pas encore bouclé. «C’est un enjeu qui devra discuter, a dit M. Schnobb. C’est clair que toutes les démarches seront faites pour arriver à cela, mais c’est encore loin. On a du temps devant nous.»

Un bureau de projet a été créé à la STM pour planifier les travaux d’installation d’ascenseurs. Jusqu’à présent, les stations où le défi de l’accessibilité universelle était aisément surmontable ont été ciblées. Les travaux dans les prochaines s’annoncent davantage ardus.

«Il y a [des stations] qui sont très complexes, a fait part le président de la STM. Avec des gens dédiés, c’est certain qu’on va arriver à trouver des solutions.»

En plus des ascenseurs, la STM veut remplacer 24 escaliers mécaniques et en réparer 39 autres pour aider les personnes à mobilité réduite à se déplacer dans le réseau du métro. Dans le réseau de bus, elle entend poursuivre l’acquisition de véhicules dotés de rampe avant. En 2025, toute sa flotte en sera équipée, d’après ses plans. Elle prévoit aussi examiner les boîtes de perception pour s’assurer qu’elles sont adéquates pour les personnes handicapées. Le processus des plaintes sera par ailleurs révisé.

Le Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ) a approuvé les objectifs que s’est donnés la STM dans son dernier Plan de développement en accessibilité universelle, mais il entretient des craintes quant à leur réalisation. Sa présidente, Linda Gauthier, a rappelé que 2017 était une année électorale et que les dirigeants de la STM pourraient changer au terme de celle-ci.

Mme Gauthier est d’accord pour que la STM achète plus de bus avec rampe avant et qu’elle installe davantage d’ascenseurs, mais encore faut-il que ces équipements fonctionnent bien, a-t-elle souligné, en évoquant des histoires malheureuses de ses membres. «On veut avoir une vie comme tout le monde et on veut contribuer, a-t-elle dit. Sauf qu’on n’a pas les mêmes services, mais on paye le même prix.»

Le RAPLIQ a entrepris en 2015 des démarches pour intenter un recours collectif contre la STM mais aussi la Ville de Montréal, l’Agence métropolitaine de transport et le ministère des Transports du Québec afin que ses membres puissent être indemnisés en raison de la lenteur des travaux en matière d’accessibilité universelle dans les réseaux de transport en commun. La cause est entendue par la Cour supérieure.

* La STM a annoncé que 43 stations seront universellement accessibles en 2025. Elle a calculé que des stations comme Jean-Talon ou Berri-UQAM comptent pour plus qu’une étant donné qu’elles se trouvent à l’intersection de plusieurs lignes de métro et que, du coup, les travaux sont plus importants. Dans les faits, ce sont 41 stations qui seront équipées d’ascenseurs, mais pour certaines, le nombre d’ascenseurs sera deux fois ou trois fois plus élevé. 

Stations déjà équipées d’ascenseurs

  • Montmorency
  • De la Concorde
  • Cartier
  • Lionel-Groulx
  • Berri-UQAM (ligne orange)
  • Henri-Bourassa
  • Côte-Vertu
  • Champ-de-Mars
  • Jean-Talon (ligne orange)
  • Snowdon
  • Rosemont

Stations où des travaux sont en cours

  • Place-d’Armes
  • Honoré-Beaugrand
  • Du Collège

Stations où des travaux sont planifiés d’ici 2020

  • Bonaventure (travaux de l’AMT)
  • Viau
  • Vendôme
  • Berri-UQAM (ligne verte)
  • Mont-Royal

Stations où des ascenseurs seront installés grâce à l’entente entre Ottawa et Québec

  • Jean-Talon (ligne bleue)
  • Jean-Drapeau
  • Angrignon
  • Jolicoeur
  • Place-des-Arts
  • Namur
  • Outremont
  • Université de Montréal
  • Radisson
  • Place-Saint-Henri
  • Préfontaine
  • McGill
  • Villa-Maria
  • D’Iberville

 

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!