Mario Beauregard Le quartier général du SPVM

Alors que plusieurs centaines de membres de la Fraternité des policiers de Montréal manifesteront mercredi soir, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a demandé aux agents en devoir d’agir comme dans «n’importe quel autre rassemblement».

L’inspecteur-chef à la division de la planification opérationnelle du SPVM, Alain Gagnon, a indiqué qu’il avait demandé à ses effectifs de ne pas tolérer de débordements de la part de leurs collègues, dans un point de presse en après-midi.

La Fraternité des policiers s’attend à ce que près de 2000 personnes soient présentes à la marche qui quittera les locaux du syndicat, situés près de la station de métro Laurier, à 18h. Différents groupes se promèneront dans les rues. Les policiers doivent se rendre notamment à l’hôtel de ville et dans le Vieux-Montréal, où se tiennent les festivités du 375e anniversaire de la métropole. Le SPVM a indiqué que tous les itinéraires avaient été fournis à l’avance.

Les agents en devoir porteront des brassards jaunes pour les identifier clairement.

Plus tôt en journée, la Fraternité a installé quatre panneaux publicitaires où on peut lire: «Un maire qui méprise ses policiers et policières depuis 3 ans, ça se fête».

Les policiers sont sans contrat de travail depuis décembre 2014.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!