La criminalité a globalement diminué de 1,2% à Montréal en 2016 et même de 21% depuis les cinq dernières années, selon le dernier rapport annuel dévoilé mercredi par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Si les crimes contre la personne ont légèrement augmenté (1,1%) l’an passé, le total des délits et infractions au Code criminel est en baisse de près de 5% dans la métropole.

Le nombre d’homicides a, lui, significativement diminué, passant de 29 en 2015 à 23 l’année passée. Il s’agit du plus bas chiffre dans la métropole depuis 1972. Les tentatives de meurtre ont quant à elles baissé de 10,8%. «Au niveau du crime organisé, les choses se sont stabilisées», a indiqué mercredi, en guise d’explication, Didier Deramond, directeur adjoint du SPVM, qui a présenté ce rapport devant les élus de la Commission de la sécurité publique (CSP) de la Ville de Montréal.

«Je pense que Montréal est sécuritaire.» – Philippe Pichet, directeur du SPVM

Hausse des agressions sexuelles
Point noir cependant de ce rapport: la hausse importante rapportée des agressions sexuelles. Au nombre de 1487, celles-ci ont augmenté de 14,5% en un an. «Mais ça ne veut pas dire qu’il y en a eu plus», a indiqué Philippe Pichet. Pour expliquer ce chiffre, le directeur du SPVM, a notamment évoqué les différents campagnes de sensibilisation qui ont été menées, ainsi que le changement de comportements des citoyens et les dénonciations qui seraient en hausse.

Les crimes contre la propriété poursuivent, eux, leur diminution. En un an, ceux-ci ont chuté de 4,2% et de 25% au cours des cinq dernières années. Les vols simples ont eux-aussi baissé de 7,2%, les méfaits, de 11,6%, et les vols de véhicules de 40% depuis cinq ans. Seules les fraudes ont considérablement augmenté, avec une hausse de 13% en 2016.

Autre hausse notoire: celle des infractions relatives aux armes à feu (+37,8%). «On est sur le terrain, on fait des opérations et on saisit plus d’armes», a assuré Philippe Pichet, qui n’a cependant pas précisé si les crimes commis par armes à feu ont augmenté.

Constats d’infraction en hausse
Au niveau de la sécurité routière, le nombre de constats d’infraction émis en 2016 est en hausse de 3,1% en 12 mois. Au total, 1 733 540 constats ont été distribués aux automobilistes et 11 785 aux cyclistes, soit une augmentation de 26% pour ces derniers.

Le nombre de collisions mortelles avec des véhicules est lui-aussi en hausse. En 2016, 15 piétons ont perdu la vie, contre 11 en 2015.

L’administration municipale se montre «satisfaite» de ce bilan et souligne «la transparence» du SPVM. «Notre administration ne peut que se réjouir de la baisse de la criminalité, a affirmé Anie Samson, vice-présidente du comité exécutif et responsable du dossier de la sécurité. Le taux d’homicides au plus bas depuis 45 ans démontre que Montréal est effectivement une ville sécuritaire.»

Projet Montréal, l’opposition officielle, reconnaît elle-aussi «de bonnes nouvelles», mais blâme néanmoins «l’échec de la vision 0 décès de cyclistes et piétons défendue par le maire Coderre». «On en est loin et c’est fort inquiétant, a jugé Alex Norris, vice-président de la CSP. Il faut redoubler d’efforts pour sécuriser nos rues.»

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!