La communauté grecque de Montréal a légué pour le 375e anniversaire de la Ville une statue rendant hommage aux immigrants helléniques.

La statue de L’Immigrant grec, qui trône au coin de l’avenue du Parc et de la rue Jean-Talon, a été inaugurée vendredi après-midi devant les élus locaux, plusieurs autres élus d’origine grecque, la ministre de la Culture Hélène David, ainsi que plus de 200 citoyens.

En présence de son concepteur, l’artiste George Chouliaras, le maire de Montréal, Denis Coderre, a accepté la statue grecque des mains du président de la Communauté hellénique du Grand Montréal, Nicholas Pagonis. «La communauté grecque fait partie de l’ADN de notre ville. Cette statue démontre qu’on peut être égaux et différents à la fois et qu’en tant que Montréalais, nous faisons partie d’une grande famille.»

L’Immigrant grec, qui est arrivé à Montréal cette semaine, représente un couple et son enfant traversant une porte et regardant «vers l’avenir», deux valises à la main. «Lorsque je vois cette petite fille, je me revois en 1958, arriver à Montréal par le train et débarquer à la gare Jean-Talon. Parc-Extension a été la première demeure de beaucoup de Grecs», a déclaré Mary Deros, conseillère de ville du quartier.

Faite de bronze, l’œuvre a été moulée à La Pirée, la ville portuaire d’Athènes, et a traversé l’océan Atlantique par bateau jusqu’à Halifax, puis par train, comme l’ont fait des dizaines de milliers de Grecs au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour fuir la guerre civile, qui a été suivie d’un régime autoritaire privatif de liberté et tourné vers l’anticommunisme. Cela même si la présence des Grecs à Montréal est attestée dans les archives depuis 1843.

«Malgré l’agonie du voyage, la douleur de quitter notre demeure et la peur du Nouveau Monde, nous sommes arrivés dans un pays qui nous a accueillis à bras ouverts et nous nous sommes donnés corps et âme à la prospérité de notre métropole adoptive», a raconté Justine Frangoulis Arguris, secrétaire générale du Lycée hellénique des femmes de Montréal, autre commanditaire de la statue.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!