THE CANADIAN PRESS La chasse à l'écureuil est légale dans plusieurs provinces canadiennes.

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) joint sa voix à un citoyen, Martin Poirier, qui a lancé récemment une pétition demandant de légaliser la chasse à l’écureuil au Québec.

«La FédéCP en fait la demande depuis 2004», a affirmé mardi à Métro Michel Baril, biologiste à la fédération qui a noté que l’activité est permise en Ontario et dans plusieurs États américains.

«Ceux qui ont goutté cette viande souligne que c’est une viande de grande valeur nutritive tout en étant tendre et savoureuse, contrairement à la viande de castor par exemple», a ajouté M. Baril. Ce dernier a en outre mentionné qu’une telle autorisation permettrait de limiter les nuisances des écureuils qui ont tendance à ronger la tubulure dans les érablières.

La FédéCP se range ainsi derrière les arguments de Martin Poirier, le citoyen derrière la pétition, qui clame que l’écureuil serait un animal idéal pour l’initiation à la chasse.

«Ça serait une activité peu coûteuse qui ne nécessiterait pas d’aller loin dans une pourvoirie», a fait part M. Baril, qui a fait valoir que dans certaines forêts québécoises, il y a jusqu’à 20 écureuils par hectares.

La pétition déposée sur le site de l’Assemblée nationale rapporte que le règlement actuel sur «la chasse au petit gibier permet la chasse de nombreuses espèces, telles que les lapins, lièvres, coyotes, loups, marmottes, ratons laveurs, renards, perdrix, pigeons, cailles et biens d’autres, mais exclu l’écureuil». Au moment de publier, la pétition avait reçu 523 signatures.

Le ministère de la Forêt de la Faune et des Parcs s’est montré jusqu’ici réticent à revoir la règlementation, même si les demandeurs ne réclament bien évidemment pas que la chasse aux écureuils soit autorisée en milieu urbain.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!