Chantal Lévesque | Métro

La Ville de Montréal a décidé de rendre accessible gratuitement l’ensemble des transports en commun samedi et dimanche, alors que la métropole accueillera ses deux premières courses de Formule E au centre-ville.

«Étant donné qu’il y a plein de festivals et que vous avez la Formule E également, on veut encourager les transports collectifs», a indiqué le maire de Montréal, Denis Coderre, mercredi. À cet effet, l’utilisation des bus et des métros de la Société de transport de Montréal (STM) sera gratuite à partir de samedi matin, 5h, jusqu’à 1h, lundi matin. Les vélos BIXI seront eux-aussi disponibles durant toute la fin de semaine.

Malgré les critiques qui ont émaillé l’organisation de cet évènement et la mise en place de ce circuit situé dans l’arrondissement Ville-Marie, Denis Coderre s’est montré confiant. «Ça va être une fin de semaine fantastique, c’est excitant, a-t-il lancé. Pour certains, il va y avoir moins de décibels, mais plus d’adrénaline.»

Reconnaissant une «bonne nouvelle», Projet Montréal note cependant «une improvisation» du maire Coderre. «Nous assistons clairement ici à un exercice de relations publiques orchestré par Denis Coderre, a assuré la chef de l’opposition officielle, Valérie Plante. Le maire souhaite évidemment renverser la perception négative qu’ont les Montréalais de la Formule E qu’il a lui-même choisi d’installer en plein centre-ville.»

«Il faut montrer de l’audace et démontrer que Montréal fait partie des grandes villes. La Formule E fait partie de cette vision à long terme où les villes ont un rôle important à jouer dans le développement durable.» – Denis Coderre, maire de Montréal

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), qui est notamment en charge du financement des sociétés de transport depuis le 1er juin dernier, devra évaluer qui assumera le coût de cette gratuité. «Nous nous assurerons que les coûts liés à cette mesure soient assumés de façon équitable et selon les règles de financement de l’ARTM», a mentionné sa porte-parole, Fanie Clément Saint-Pierre, dans un échange de courriels.

Bisbille sur le circuit
Alors que Montréal accueillera les 29 et 30 juillet les deux dernières courses de ce championnat composé uniquement de véhicules électriques, la bisbille se poursuit également sur le lieu de l’épreuve.

Dans le Journal de Montréal, Alain Prost, ex-champion de Formule 1 et copropriétaire de l’écurie Renault e.dams, a reconnu voir d’un bon œil la tenue de cet évènement sur le circuit Gilles-Villeneuve. Une telle pratique est d’ailleurs mise en œuvre à Mexico, qui accueille à la fois la Formule E et la Formule 1 sur le même circuit, bien que l’ensemble des autres villes hôtes de la Formul E ont créée de toutes pièces des circuits urbains.

En réponse, Denis Coderre a avancé un argument économique. Au cours de plusieurs interventions médiatiques mercredi matin, le maire de Montréal a évoqué un coût «au bas mot» de 15M$ pour notamment raccourcir le circuit selon les normes de la Formule E.

«Rien à cirer»
Par micro interposé, Projet Montréal a demandé à voir ces chiffres et a réclamé «une étude» à ce sujet, fixant même un ultimatum qui se termine ce mercredi, «à minuit». «Ce chiffre sort du chapeau de M. Coderre, personne n’est au courant», a avancé Valérie Plante, chef de l’opposition officielle.

Une demande balayée rapidement par Denis Coderre. «Y a des gens qui essayent de devenir des experts, a-t-il assuré. Y a des experts. Y a des gens qui me disent des choses qu’on peut essayer de remettre en doute. Qu’on essaye de faire des attaques personnelles par des articles de journaux, j’en ai rien à ciré. Ce qui est important, c’est l’évènement.»

«C’est un investissement à long terme, on est visionnaire, a-t-il poursuivi. Notre administration est pour le développement. On pense qu’on peut faire partie des grands. Si on écoutait toutes les critiques, Jean Drapeau n’aurait jamais fait l’Expo 67.»

Mardi, Denis Coderre a néanmoins ouvert la porte à une relocalisation du circuit, à l’est ou à l’ouest de l’île, pour les prochaines éditions. Montréal a signé une entente de trois ans, renouvelable pour la même durée, avec la Fédération internationale de l’automobile, pour accueillir la Formule E.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!