Le président du comité exécutif, Pierre Desrochers, ne sollicitera pas de nouveau mandat aux prochaines élections municipales et va quitter la vie politique.

Le numéro deux du parti de Denis Coderre, âgé de 67 ans, vient d’annoncer sa décision lundi matin. Conseiller du district de Saint-Sulpice, dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, Pierre Desrochers a indiqué, par voie de communiqué, désirer «tout simplement laisser [s]a place à d’autres pour [s]e consacrer à [s]es affaires personnelles et à [s]a vie privée.»

«Cette expérience a été pour moi enrichissante et stimulante, a-t-il indiqué. Je quitterai mes fonctions, en novembre prochain, avec le sentiment du devoir accompli et d’avoir contribué à relancer Montréal. J’ai adoré mon expérience en politique et dans l’administration municipale. Celle-ci m’a permis d’apprécier tout l’ampleur des sacrifices que doivent s’imposer celles et ceux qui décident de servir la chose publique.»

Responsable notamment des finances au sein de l’administration Coderre, Pierre Desrochers s’est dit satisfait d’avoir remis «de l’ordre dans les finances de la Ville de Montréal». «Nous avons contrôlé les dépenses municipales, tout en limitant la hausse des charges fiscales pour les propriétaires montréalais, a-t-il mentionné. Nous avons réinvesti dans la ville et dans le mieux-être de nos concitoyens et j’en suis très fier.»

Pour sa part, le maire de Montréal, Denis Coderre, a souligné «un formidable numéro deux, un gestionnaire chevronné, qui a fait preuve d’une rigueur sans faille depuis quatre ans.»

Pierre Desrochers avait fait le saut en politique municipale en 2013 après avoir été cadre dans l’industrie pétrolière.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!