Mario Beauregard/Métro Elsie Lefebvre

La conseillère municipale indépendante de Villeray, Elsie Lefebvre, a décidé de rejoindre le parti du maire de Montréal, Denis Coderre, en vue des prochaines élections municipales.

«Je crois que Denis Coderre est l’homme de la situation», a clamé Elsie Lefebvre, mercredi, devant les médias, en paraphrasant le slogan récemment dévoilé par Valérie Plante, la chef de Projet Montréal.

Le parti de l’opposition avait longuement sollicité celle qui fut élue en 2013 sous les couleurs de Coalition Montréal, après un premier mandat avec Vision Montréal, dès 2009. «J’ai tout mis sur la table et j’ai pris une période de recul, a-t-elle admis, en reconnaissant également des offres dans le secteur privé. [Avec Denis Coderre] je crois qu’on peut rêver en grand».

«Denis Coderre voit grand. Son ambition pour Montréal m’anime.» –Elise Lefebvre, conseillère de Villeray

Alors que Denis Coderre a mis en avant le «dynamisme» et «l’enthousiasme» de sa nouvelle recrue «qui pourra contribuer à cet élan progressiste qui représente bien notre équipe», Elise Lefebvre a assuré qu’elle n’avait fait part d’aucune condition avant d’accepter la proposition de l’ex-député libéral. «J’ai demandé de pouvoir contribuer beaucoup», a-t-elle simplement indiqué.

Elle a également souligné l’apport de M. Coderre depuis son élection en 2013, qui l’avait nommé à la tête de la commission sur l’eau, l’environnement, le développement durable et les grands parcs.

«J’ai été élue au pire des années de Gérald Tremblay [l’ex-maire de 2002 à 2012], j’ai eu honte, j’étais dégoutée d’être Montréalaise à plusieurs égards, a-t-elle mentionné, en expliquant avoir «pensé à démissionner». J’ai vu en le maire un homme d’action. Pendant longtemps, la politique municipale était sclérosée, on n’était pas capable de faire avancer les dossiers.»

Elsie Lefebvre, qui sera une nouvelle fois candidate, le 5 novembre, dans son district de Villeray, avait quitté Coalition Montréal le 11 juin, quelques jours après avoir assisté au congrès annuel du parti fondé par Marcel Côté. De nombreux citoyens lui avaient demandé de se présenter à la mairie de Montréal. Cette dernière n’avait alors pas fait part de son choix aux militants.

Deux jours plus tard, Denis Coderre a pris la décision de la nommer à la vice-présidence de la Société de transport de Montréal (STM), à la place de Marvin Rotrand, chef de Coalition Montréal, présent à ce poste durant 16 ans.

Pour justifier son choix, le maire expliquait ne plus vouloir d’élus de l’opposition dans des postes de porte-parole de la Ville. Après avoir rejoint Projet Montréal, le maire du Sud-Ouest, Benoît Dorais, avait subi le même sort et a été contraint de quitter la présidence du conseil d’agglomération.

Âgée de 38 ans, Elsie Lefebvre a déjà siégé à l’Assemblée nationale en tant que députée de Laurier-Dorion avec le Parti québécois entre 2004 et 2007.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!