Yves Provencher/Métro Marc-André Gadoury

Équipe Coderre a dévoilé mardi ses candidats qui tenteront de déloger les élus de Projet Montréal dans l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie le 5 novembre prochain.

Sans surprise, le responsable des dossiers touchant le vélo de l’administration Coderre, Marc-André Gadoury, s’opposera à François Croteau, qui tentera de se faire réélire pour une troisième fois à la tête de cet arrondissement montréalais.

Dans le district de Saint-Édouard, l’homme d’affaires Jack Hallak, qui est propriétaire de la boutique Jaco Uomo de la Plaza Saint-Hubert, tentera de barrer la route à François Limoges. Ce dernier est le seul conseiller municipal de Rosemont-La Petite-Patrie souhaite conserver son siège.

L’ancien député péquiste, Scott McKay, tentera un retour en politique municipale. Celui qui a siégé de 1986 à 1994 au conseil municipal aux côtés de l’ancien maire, Jean Doré, sera candidat dans le district Étienne-Desmarteau pour Équipe Coderre. Il rencontrera sur sa route Stéphanie Watt, une femme entrepreneur engagée dans son quartier, qui se présente sous la bannière de Projet Montréal.

Nathalie Fortin, qui est directrice générale du Conseil local des intervenants communautaires de Bordeaux-Cartierville, veut prendre la relève de Guillaume Lavoie, élu de Projet Montréal qui a décidé de ne pas présenter de nouveau sa candidature à l’élection dans le district Marie-Victorin.  Elle se mesurera au commissaire scolaire Jocelyn Pauzé, qui défendra les idées la formation politique de Valérie Plante.

Le district du Vieux-Rosemont, qui a été délaissé par Érika Duchesne au profit du district François-Perrault, dans l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel-Parc Extension, sera convoité par la coordonnatrice de la Maison du monde de Solidarité Ahuntsic, Mariam Laagad, qui défendra le programme de l’Équipe Coderre. La conseillère d’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Christine Gosselin, veut aussi ravir la faveur des électeurs de ce quartier au profit de Projet Montréal.

Le candidat à la mairie de Rosemont-La Petite Patrie, Marc-André Gadoury, a indiqué par voie de communiqué qu’il était confiant que «l’expérience et l’expertise» des candidats qui l’accompagnent permettront d’améliorer la qualité de vie dans l’arrondissement.

 

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!