Josie Desmarais L'école primaire Champlain, dans Ville-Marie.

Les abords des écoles situées sur le territoire montréalais ne seraient pas suffisamment protégés, dénonce Projet Montréal, qui souhaite en faire un enjeu électoral en promettant de nombreuses mesures en cas de victoire dans les urnes, au mois de novembre.

Protéger les alentours des écoles montréalaises serait «le premier engagement» de l’actuelle opposition officielle à l’hôtel de ville. Celle-ci garantit qu’elle mettra en place une série de dos d’ânes, qu’elle augmentera la signalisation et qu’elle élargira les trottoirs devant tous les établissements scolaires de la métropole.

«Notre priorité, c’est d’arrêter de parler de la vision 0 mais de le faire», indique Valérie Plante, qui se dit «frustrée» et «en colère» contre l’administration Coderre, qu’elle accuse d’être «très, très lent[e]».

 «Souvent, on va se faire dire qu’il n’y a pas eu d’accident, mais faut-il attendre un accident pour agir? Il faut créer des milieux de vie qui sont agréables, vivants et sécuritaires.» – Valérie Plante, chef de Projet Montréal

Alors que le maire de Montréal s’est engagé, en juillet, à réduire la circulation à 30 km/h dans les rues des quartiers centraux en 2018, la chef de l’opposition veut «des actions».

«Des arrondissements n’attendent pas toujours, c’est possible d’agir très rapidement», souligne-t-elle, en référence aux mesures prises notamment par l’arrondissement du Plateau–Mont-Royal, dirigé par son parti, avant d’évoquer l’exemple de l’école primaire Champlain, située dans l’arrondissement de Ville-Marie, aux abords de la passante rue Fullum.

Directrice de l’établissement qui accueille 175 élèves, Françoise Anne-Thomas reconnaît de nombreuses difficultés et quelques frayeurs quotidiennes, liées à la congestion. «Les gens [les automobilistes] finissent par être impatients et vont passer au ras des personnes qui traversent. Les parents, ça les stresse», explique-t-elle, avant de regretter l’absence d’une brigadière scolaire après 8h30.

«Avec des trottoirs plus grands, le temps de traverse serait réduit, précise Valérie Plante, qui compte également en profiter pour «fleurir» ces abords. «Il y a la possibilité de faire du beau, du sécurité et du vert.»

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!