Archives Métro Média

Depuis le 30 août, les propriétaires de lots résidentiels de Montréal peuvent bénéficier d’une aide financière de la part de la métropole pour faire abattre et remplacer leurs frênes malades à cause de l’agrile.

En vertu d’un règlement de subvention promulgué le 30 août et adopté le 21 août dernier, la Ville de Montréal rembourse les frais d’abattage de frênes d’au moins 15 centimètres de diamètre, à raison de 5$ par centimètre de diamètre, jusqu’à concurrence de 4000$ par propriété.

Pour en bénéficier, les propriétaires de frênes en terrain privé doivent présenter la facture des travaux, une copie de permis d’abattage et une preuve de remplacement des frênes abattus par de nouveaux arbres d’une hauteur, à maturité, d’au moins neuf mètres.

La nouvelle subvention sera accordée jusqu’à épuisement des fonds. La Ville a budgété 875 000$ par année pendant trois ans pour le programme.

Montréal subventionnait déjà 50% des frais de traitement au TreeAzin de frênes malades. Un traitement à répéter tous les deux ans.

Avertissement
La nouvelle subvention risque de déplaire à certains propriétaires, commente Guy Gauthier, un résident de Pointe-aux-Trembles ayant formé un comité de vigilance du frêne dans son arrondissement.

Celui-ci rappelle que les demandeurs doivent d’abord payer pour l’abattage, pour ensuite se faire rembourser moins de la moitié. En outre, la subvention ne rembourse pas les 50$ du permis d’abattage requis ni les frais d’estimation, de main-d’œuvre ou autres que pourraient demander certains entrepreneurs.

«Des entrepreneurs que j’ai contactés en juillet pour des soumissions me chargeaient en moyenne 400$ par arbre à faire abattre. D’autres entrepreneurs que j’ai appelés à la fin de l’été me chargeaient 600$. J’aurais quatre arbres à abattre et cinq à traiter, pour un total de 2582$. On a intérêt à magasiner l’entrepreneur et poser la même question de plusieurs façons», recommande-t-il.

Pour demander la subvention, les propriétaires pourront remplir un formulaire en ligne sur ville.montreal.qc.ca/agrile, ou remplir un formulaire dans les bureaux accès Montréal, prévoit la Ville.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!