La candidate de Projet Montréal à la mairie, Valérie Plante, compte imposer aux promoteurs immobiliers la construction de 20% de grands logements familiaux dans tous les nouveaux projets d’envergure. Un fonds d’aide verrait également le jour.

Cette exigence sera désormais possible grâce au nouveau statut de métropole obtenu par Montréal. Cette loi va permettre à l’administration municipale d’assujettir la délivrance d’un permis de construction à des cibles définis, telles que celles que le propose Valérie Plante.

Ces logements devront obligatoirement être munis de trois chambres et plus, a détaillé la chef de Projet Montréal, avant de préciser que 30 000 enfants ont quitté l’île de 2010 à 2016 par manque de logements adaptés.

«Beaucoup de familles n’arrivent pas se loger et, malgré leurs recherches, à trouver des logements de la bonne taille et à un prix abordable. Et quand il y en a, on se les arrache et ils coûtent très chers», a-t-elle souligné, avant de critiquer le projet immobilier de Devimco sur le site de l’ancien Hôpital de Montréal pour enfants. Celui-ci, a regretté la conseillère de Ville-Marie, ne comprend que 32 logements de plus de trois chambres, sur un total de 1200 unités. «C’est décevant, on doit s’attendre à plus», a-t-elle repris.

«Le bilan de l’administration Coderre est très, très faible. Il y a un manque de volonté politique. On est déconnecté de ce que ça veut dire d’élever des enfants en ville.» – Valérie Plante, candidate à la mairie

Un fonds pour aider les familles
Cette mesure concernera tous les projets de plus de 40 unités résidentielles. Elle permettrait, selon Projet Montréal, d’obtenir déjà 4500 nouveaux logements de trois chambres et plus rien qu’en misant sur les prochains projets attendus notamment sur le site de l’ancien hippodrome, à Lachine-Est ou aux alentours de Radio-Canada.

Les promoteurs qui lanceront des projets de 8 à 39 logements auront quant à eux le choix, d’après le plan de Projet Montréal. S’ils ne souhaitent s’engager en ce sens, ils devront cotiser dans un fonds d’habitation familiale – différent du Fonds de contribution pour aider à la construction de logements sociaux– qui, ultérieurement, aidera financièrement les ménages dans leur achat. Les modalités seront dévoilées prochainement, a noté Projet Montréal.

Pour limiter «l’exode», Valérie Plante entend également revoir le programme d’aide à l’achat, proposé actuellement par l’administration Coderre, qu’elle juge «très limité», augmenter le sentiment de sécurité autour des écoles et encourager l’ouverture de nouveaux établissements scolaires. Il s’agit d’une promesse qu’avait déjà tenue Denis Coderre, qui souhaite lui-aussi l’implantation de cinq écoles au centre-ville.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!