Josie Desmarais Valérie Plante

La chef de Projet Montréal, Valérie Plante, a promis qu’en cas de victoire électorale, «la première pelletée de terre» pour la construction d’une nouvelle ligne de métro aura lieu avant la fin d’un premier mandat.

Cette ligne rose devrait relier Montréal-Nord au centre-ville, a déjà indiqué à plusieurs reprises Valérie Plante, qui avait fait campagne avec cette idée pour décrocher la chefferie de Projet Montréal l’an passé.

Vendredi soir, le maire sortant, Denis Coderre, lors du lancement de sa campagne, avait souligné que cette promesse prendrait quatre mandats pour la mettre en place. Faux, a rétorqué Valérie Plante. «Moi, je serais la mairesse du transport collectif. L’Est de Montréal a besoin de transports collectifs et ce sera ma priorité», a clamé l’intéressée, précisant qu’elle mènera des négociations en ce sens avec les différents ordres de gouvernement.

«Denis Coderre est déconnecté des besoins quotidiens des Montréalais.» – Valérie Plante, chef de Projet Montréal

Alors que le maire de Montréal mise quant à lui sur le prolongement de la ligne bleue – un prolongement que Valérie Plante dit ne pas remettre en cause – et sur la construction du projet Réseau électrique métropolitain (REM), la candidate à la mairie en veut plus.

«J’invite Denis Coderre à prendre le métro à l’heure de pointe pour qu’il constate lui-même ce que ça veut dire la classe sardine. Il va comprendre que la ligne orange est à pleine capacité», a indiqué Valérie Plante, soulignant que les usagers «se sentent pris en otage.»

En réponse, le maire de Montréal, candidat à un deuxième mandat consécutif, a ri en prenant connaissance de l’engagement de sa principale adversaire. «Excusez-moi, mais à un moment donné, faut arrêter la pensée magique, a réagi Denis Coderre. La ligne bleue va commencer en 2021 et va se terminer au plus tard en 2025. Moi, je viens de Montréal-Nord. [Le] maire [Yves] Ryan, pendant 30 ans, voulait avoir quelque chose mais on l’a pas eu. Quand vous faites des promesses, qu’on dit [que] ça va se faire, c’est ben beau. C’est beau de proposer des choses mais la réalité est autre. [Nous] on va s’assurer que la ligne bleue se fasse et elle va se faire.»

«J’ai pris la ligne orange, la ligne verte. Je ne me promène pas toujours avec les caméras. On va sur le terrain, on rencontre les gens.» – Denis Coderre, maire sortant de Montréal

L’ex-député libéral a également rejeté les critiques sur sa propre utilisation des transports en commun. «Je l’ai pris déjà [le métro], a-t-il répondu, précisant l’avoir pris «il y a deux semaines». Pis c’est l’fun, quand je vais là, je passe à peu près une heure, car les gens sont tellement contents et satisfaits de notre administration. On prend plein de photos et on jase ensemble. Faut pas juste boire toute le Kool-Aid.»

L’Agence régionale de transport métropolitain (ARTM), qui a pris le relais de l’Agence métropolitaine de transport à la suite de son abolition en juin dernier, a remis au début du mois le dossier d’opportunité du projet de prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal, jugé prioritaire, au gouvernement du Québec. Ce dossier, qui a été préparé par le bureau de projet mis sur pied par le gouvernement de Pauline Marois en 2013, comprend plusieurs études préliminaires sur la pertinence du projet, son mode de réalisation et les aspects financiers. Québec doit maintenant décider s’il donne le feu vert au projet.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!