Les deux principaux partis politiques montréalais, Projet Montréal et Équipe Coderre, se sont renvoyé la balle sur le sujet des demandes de permis municipaux en ligne, jeudi, pour essentiellement promettre la même chose.

En matinée, Projet Montréal a dit vouloir faciliter la vie aux commerçants et aux citoyens en permettant les demandes de certains permis municipaux en ligne et en prolongeant les heures d’ouverture des bureaux d’Accès Montréal. «Être commerçant c’est exigeant et chaque heure est importante. Si on doit se déplacer deux heures au bureau d’arrondissement pour un permis mineur qui aurait pu se faire en ligne, c’est inefficace», a plaidé le candidat à la mairie de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve pour Projet Montréal, Pierre Lessard-Blais, qui juge «ridicule» qu’il ait à refaire la «paperasse» pour renouveler son permis de terrasse chaque année.

La chef de Projet Montréal, Valérie Plante, a dit vouloir s’inspirer de l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, où «il y a beaucoup de formulaires qui sont déjà disponibles [en ligne]». Elle souhaite mettre en place un comité qui recensera les meilleures pratiques dans la Ville et évaluera notamment si les heures d’ouverture des bureaux d’Accès Montréal doivent être prolongées.

Puis, en après-midi, le candidat à la mairie de Ahuntsic-Cartierville pour Équipe Coderre, Harout Chitilian a qualifié cette sortie de «recyclage», disant qu’une annonce en ce sens était «imminente». Sans donner de date précise, le responsable du dossier de la ville intelligente au comité exécutif a affirmé que les citoyens auraient accès à ce service en 2018.

«L’annonce [sur les demandes de permis en ligne] est déjà prévue dans quelques semaines, après les élections du 5 novembre, peu importe l’administration.» Harout Chitilian, aspirant maire d’Ahuntsic-Cartierville

Valérie Plante avait plus tôt déploré la lenteur du virage vers la ville intelligente disant vouloir «mettre ça au fast-track».

M. Chitilian a dit qu’il souhaitait «prendre le temps de développer une expertise interne». Il estime que l’administration sortante «n’a pas de leçon à recevoir» en terme de paperasse de la part des arrondissements gérés par des élus de Projet Montréal, comme Rosemont ou Le Plateau Mont-Royal, qui sont «les deux arrondissements avec les plus longs délais d’octroi de permis». Il a tenu à rappeler que les maires de ces deux arrondissements, François Croteau et Luc Ferrandez, avait été mis en nomination au prix Poids-lourd de la paperasserie de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante en 2015.

Le candidat à la mairie du Plateau pour l’Équipe Coderre et entrepreneur, Zach Macklovitch, juge que l’administration d’arrondissement n’aide pas les commerçants. «Ils ont tourné le dos aux commerçants. Quand vous demandez de l’aide, ils vous bloquent. Pourquoi ils ne nous ont pas aidés pendant les dernières huit années», a-t-il déploré.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!