Mario Beauregard / Métro Denis Coderre

Le maire sortant de Montréal, Denis Coderre, qui vise à obtenir un deuxième mandat consécutif, a promis de nouvelles mesures pour les transports en commun: la tarification sociale et la gratuité pendant quatre fins de semaine.

Cet accès gratuit se déroulera durant «quatre grands événements au cours de l’année» pour la totalité du prochain mandat souhaité par le maire sortant. Ni les dates, ni ces événements n’ont été pour l’instant communiqués. M. Coderre avait déjà mis en place une telle pratique à deux reprises cette année: lors de la journée du 375e anniversaire de Montréal, mi-mai, puis fin juillet, à l’occasion des deux courses de Formule E au centre-ville. Une telle mesure avait alors été estimée à près de 1M$.

Questionné sur le coût de cette mesure, Denis Coderre n’a pas avancé de chiffres. Il a néanmoins indiqué qu’une augmentation accrue du passage des train de métro et des bus pourrait atténuer les pertes financières. «Quand vous avez plus d’achalandage, vous avez plus de revenus, donc ça a un impact moindre», a-t-il avancé.

Lors du dévoilement de sa plateforme électorale, lundi, le parti de l’ancien député libéral s’est également engagé à mettre en place une tarification sociale dans les transports en commun, qui permettrait aux moins bien nantis de se déplacer à moindre coût. Le maire sortant avait déjà présenté une telle même promesse en 2013. «C’est un engagement ferme», a clamé le conseiller Harout Chitilian, candidat à la mairie d’Ahuntsic-Cartierville.

«On a mis les bouchées doubles. On a fait en quatre ans ce qu’on aurait pu faire en dix ans.» – Denis Coderre, maire sortant de Montréal

Hausse des taxes
Plusieurs autres mesures, pour la plupart déjà connues, ont aussi été évoquées par Denis Coderre, qui s’est félicité d’avoir «un bilan exceptionnel» et d’avoir fait «le ménage» pour «ramener la confiance» depuis son arrivée à l’hôtel de ville en 2013. «Moi, je ne suis pas un gars de la salle d’attente», a-t-il assuré, expliquant que «de formidables choses vont arriver.»

Grâce au nouveau statut de métropole obtenu par Montréal, l’élu veut revoir le système de taxation et a promis une compensation financière pour les commerces touchés par des travaux de voirie. L’aspirante mairesse et chef de Projet Montréal, Valérie Plante, avait tenu le même discours, il y a quelques semaines.

À l’instar de son adversaire, qui avait également présenté un tel engagement, Denis Coderre va revoir le programme d’aide à l’accès à la propriété afin de pousser les jeunes familles à rester à Montréal.

Les taxes foncières, quant à elles, vont continuer d’augmenter mais resteront au niveau du taux d’inflation, a-t-il souligné. «Il y a des réalités et des besoins, a-t-il expliqué, avant d’affirmer que différentes subventions vont être mises en place. En faisant ça comme ça, on va être en mesure de répondre aux besoins. On pose les gestes qu’il faut.»

Quelques autres promesses de Denis Coderre
– Aider à la construction de 5000 nouveaux logements sociaux et communautaires pour les ménages à faible revenu grâce à Accès Logis Montréal
– Mettre en ligne un registre public des logements insalubres
– Augmenter le nombre de places en refuges pour personnes itinérantes et de mesures d’urgence en période hivernale
– Appuyer le commerce de proximité avec une nouvelle tranche de taxation pour les immeubles non résidentiels
– Créer un Bureau du cycliste et du piéton
– Poursuivre la création de 50 km de pistes cyclables par an
– Avoir 230 véhicules de la Ville de Montréal entièrement électriques
– Planter 300 000 arbres sur les domaines publics et privés d’ici 2025
– Réduire de 20% la production d’eau potable
– Parité au prochain comité exécutif

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!