Josie Desmarais/Métro Le CHUM et l'hôpital Saint-Luc en avant à droite.

Les derniers préparatifs battent leur plein au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), alors que le nouveau méga-hôpital s’apprête à recevoir dimanche quelque 160 patients de l’hôpital Saint-Luc.

À 12h15, on prévoit que le transfert des patients sera terminé et on mettra définitivement la clé sous la porte de cet hôpital, érigé à cet endroit il y a près d’un siècle. L’hôpital Saint-Luc sera ensuite démoli et un bâtiment plus moderne sera bâti à cet endroit.

«Le transfert des patients va commencer à sept heures, a indiqué la conseillère stratégique du CHUM, Michèle Lortie. Tout va se faire à travers une passerelle de quelques mètres, donc ça va se faire relativement rapidement.» Vu qu’il n’y aura pas d’ambulance, elle ajoute que «ce sera moins spectaculaire» que les transferts de patients de l’Hôtel-Dieu et de l’hôpital Notre-Dame, prévus respectivement le 5 et le 26 novembre. Ceux-ci sont tous faits avec la firme Health Care Relocations, qui a aussi mené le déménagement du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

La présidente-directrice générale adjointe du CHUM, Danielle Fleury, a expliqué que le patient qui parcourra la plus longue distance passera de son ancienne à sa nouvelle chambre en 10 minutes.

Jeudi, l’hôpital Saint-Luc est occupé à environ 55% de sa capacité, mais on vise réduire ce nombre à 50% d’ici dimanche. «L’hôpital continue de fonctionner, mais c’est le taux qui nous permet de faire le déménagement avec le moins de risques, a soutenu le directeur des services professionnels, le Dr Luigi Lepanto. Il y a des équipes dans les deux hôpitaux si un patient a un besoin critique pendant le déménagement.»


La passerelle qui sert au transfert des patients et des équipements n’est longue que de quelques mètres.

Entre 300 et 400 employés de plus que lors d’une journée régulière de semaine seront nécessaires. «Le personnel qui n’aura pas de rôle dans le transfert ne pourra pas entrer à Saint-Luc», a ajouté Mme Fleury. De même, les familles des patients ne seront pas admises avant 15h, à l’ouverture du nouveau CHUM. «Si nous avions une femme qui attend pour accoucher, on ne demandera pas au père de se retirer, a nuancé la présidente-directrice générale adjointe. Mais on veut avoir le moins de gens possible pour des raisons sécuritaires.»

Pour arriver à diminuer le taux d’occupation à 50%, ce qu’on fera aussi pour les deux autres hôpitaux, les autorités incitent la population à éviter l’urgence de Saint-Luc et des ambulances sont déjà détournées vers d’autres hôpitaux. «Dimanche, à 5h du matin, nous fermons l’urgence de Saint-Luc, pour ouvrir l’urgence du CHUM. Les gens qui auront à se servir de l’urgence pourront le faire. Au CHUM, tous les services seront mis en place», a souligné Mme Lortie.

Quelques «retouches de peinture» restent à faire dans le nouvel hôpital, précise l’administration, et on fera une «reprise progressive» des services. «Tout ce qui est majeur est fait et tous les services vont être fonctionnels à partir de dimanche, a précisé Mme Fleury. C’est un bâtiment très technologique. Il faut qu’on apprenne à l’opérer.»

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!