Josie Desmarais Lionel Perez, chef intérimaire d'Équipe Coderre

Le conseiller municipal de Darlington, Lionel Perez, a été élu chef de l’opposition à l’hôtel de ville de Montréal à la suite de la démission de Denis Coderre, fondateur d’Équipe Coderre.

«On va être une opposition forte, on a de le profondeur, des gens d’expérience et des nouveaux élus qui vont nous apporter de la synergie, a clamé Lionel Perez jeudi, à la fin d’une rencontre avec tous les récents élus d’Équipe Coderre, qui aura duré plus de 3h.

«Oui, la population voulait un changement et elle voulait s’assurer qu’il y ait aussi des gens en place pour s’assurer qu’ils font l’opposition, qu’ils posent les bonnes questions. C’est ce que nous allons faire», a ajouté celui qui faisait partie du précédent comité exécutif de l’administration Coderre.

Ce dernier a été élu chef intérimaire pour une période d’environ un an. Une course à la chefferie sera ensuite organisée et l’élu de Côtes-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce a déjà annoncé qu’il ne sera pas candidat «pour des raisons personnelles», a-t-il affirmé, préférant se concentrer uniquement sur cet intérim.

«Il fallait des changements et Lionel est quelqu’un de qualité et de dévoué», a indiqué le maire de Pierrefonds-Roxboro, Dimitrios Jim Beis. «Lionel est vraiment ouvert d’esprit», a quant à lui avancé un autre ex-homme fort de Denis Coderre, Aref Salem.

Victoire contre Chantal Rouleau
Selon les informations obtenues par Métro, Lionel Perez a battu Chantal Rouleau, la mairesse de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles. Cette dernière, jointe plus tard par Métro, a indiqué ne pas être déçue.

«Pas du tout, a avancé Mme Rouleau qui dit voir «l’avenir d’un très bon œil». Ce vote s’est fait d’une manière extrêmement sereine et Lionel va être un excellent chef intérimaire.»

Au terme de ce duel électoral, le conseiller de l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce (CDN-NDG) a promis une «unité».

«On a été élu sous la même bannière, on va s’assurer d’avoir une cohésion. On est solidaire», a-t-il précisé, avant de promettre de talonner la nouvelle administration Plante et de souligner aussi «leurs bons coups».

«Selon mon expérience, lorsqu’on reconnaît les bons coups, on a plus de crédibilité lorsque, effectivement, on démontre qu’il y a des problématiques et des incohérences», a noté M. Perez, qui s’est par ailleurs dit ouvert à ce que des membres de l’opposition intègrent le nouveau comité exécutif de la mairesse élue Valérie Plante.

«Si elle fait appel à des gens d’expérience, qui ont des connaissances, ça démontre la profondeur de notre équipe et qu’on va pouvoir contribuer», a-t-il assuré.

Changement de nom
Lors de cette rencontre qui s’est tenue dans les locaux du parti situés au 1100 boulevard Crémazie Est, dans le même immeuble que ceux du premier ministre du Canada, Justin Trudeau, M. Perez a également confirmé que le parti Équipe Coderre changera de nom dans les prochaines semaines.

Le prochain leader de la majorité, qui prend la parole au cours des séances du conseil municipal, va lui-aussi être prochainement annoncé.

Ce nouveau parti doit également complètement se reconstruire, a résumé Aref Salem. «Il faut maintenant bâtir ce parti, assurer une transition, mettre les structures, faire des congrès, chercher des membres et faire des débats publics», a-t-il détaillé.

Deux jours après la défaite électorale de son parti, Lionel Perez a écrit mardi sur les médias sociaux qu’Équipe Coderre avait fait «une mauvaise campagne». Il a notamment attribué les résultats à la désorganisation du parti, à l’absence de vision, mais aussi à «l’excellente campagne» qu’avait menée Projet Montréal.

Des propos qu’il ne regrette pas. «Des fois, il faut dire les choses telles qu’on les ressent, a-t-il exposé. Ca fait partie du deuil et d’une thérapie. Là, on va vers l’avenir, ça fait partie du passé.»

À la suite de sa défaite dimanche, Denis Coderre a annoncé son retrait de  la vie politique municipale. Il a refusé ainsi d’occuper le siège de chef de l’opposition qui lui était dédié en raison de la victoire de sa colistière dans Montréal-Nord, Chantal Rossi.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!