Mario Beauregard / Métro Le parc Lafontaine sous la neige.

Alors que la vague de froid polaire touche à sa fin, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, assure qu’aucune personne en situation d’itinérance n’a été refusée dans un centre d’accueil.

«On est heureux de dire que tout va bien jusqu’à maintenant. Il y a assez de ressources pour tout le monde. Toutes les personnes de la rue ont une place pour dormir, c’est certain», a mentionné dimanche Valérie Plante.

Présente à l’Accueil Bonneau pour participer au 140e Dîner des rois de l’organisme, la mairesse de Montréal a expliqué qu’un premier bilan sera dressé en début de semaine prochaine afin d’examiner les ressources proposées par la Ville.

Alors que des services d’hébergement d’urgence ont récemment manqué de lits et d’espace durant cette période de grand froid, l’administration assure s’être rapidement ajustée.

«Oui, il y a eu des débordements, mais il y a eu des rajouts de lits et de places pour toutes les personnes qui sont en situation d’itinérance, a précisé la conseillère Rosannie Filato, responsable du développement social et communautaire au comité exécutif de la Ville de Montréal. Il n’y a eu aucune problématique, toutes les ressources sont en place.»

Des navettes sont également proposées pour rejoindre un autre centre d’accueil si ce dernier est à pleine capacité, a mentionné Valérie Plante. «Ce qui est important, c’est la communication afin de réagir rapidement», a-t-elle souligné.

Pour la première fois, la halte-chaleur du centre-ville, la Mission St-Michael, est ouverte toutes les nuits jusqu’au 30 avril, quelle que soit la température. La précédente administration de Denis Coderre avait décidé d’abaisser la contrainte de température ressentie de -27 à -20 degrés pour ouvrir ces espaces avant de supprimer cette limite.

Responsable du dossier de l’itinérance pour l’opposition officielle, Benoit Langevin souhaite à présent que l’administration Plante se penche sur l’ouverture d’espaces d’accueil dans les quartiers périphériques au centre-ville.

«Il y a eu des mesures de prise, mais il faut une vision d’ensemble et pas une vision centralisée. Au-delà des navettes, il faut faire en sorte qu’à l’ouest et à l’est, on retrouve des centres pour ces personnes vulnérables», a indiqué l’élu de Pierrefonds-Roxboro.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!