Mario Beauregard/Métro Sébastien Proulx

Le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, a octroyé lundi plus de 286M$ aux cinq commissions scolaires montréalaises pour rénover leurs écoles cet été.

Ce montant représente 40% d’une enveloppe budgétaire provinciale de 740M$ vouée à des réfections, dont 15M$ pour des travaux urgents. «Il y a des défis particuliers à Montréal. On connaît la vétusté des lieux et les contraintes particulières», a souligné le ministre.

M. Proulx a parlé des «sommes les plus importantes jamais investies dans une année pour des rénovations». L’an dernier, ce sont quelque 655M$ qui avaient été investis à la grandeur du Québec, dont 240M$ dans la région montréalaise. «C’est aussi l’année où on a été capable d’accepter tous les projets», a ajouté le ministre, avant de préciser que certains «projets n’étaient pas acceptables». Au total 2071 projets seront réalisés dans 1282 écoles.

«Il ne faudrait quand même pas nous prendre pour des valises. Ces sommes étaient déjà prévues dans le budget d’infrastructure. Ce n’est ni une nouveauté, ni même de l’argent supplémentaire», a déploré la Fédération autonome de l’enseignement (FAE).

Le ministre s’est défendu d’investir à partir d’une enveloppe déjà existante, bien que les sommes proviennent d’argent réservé au Plan québécois des infrastructures. «Le gouvernement va sortir en chèque 740M$ cette année, qui s’ajoute au montant de l’année dernière qui a été dépensé», a insisté M. Proulx.

La Commission scolaire de Montréal (CSDM), la plus grande au Québec, recevra la plus large part de l’investissement, avec 190M$ pour 178 projets, soit 62M$ de plus que l’an dernier.

Sa présidente, Catherine Harel Bourdon a qualifié la nouvelle d’«excellente», mais a rappelé qu’il faudrait maintenir ce genre d’investissement puisque le déficit de maintient des infrastructures de la CSDM se chiffre à environ 1,3G$. «Si ça continue dans cette voie, ça va prendre une décennie avant de vraiment résorber le déficit d’entretien, qui était majeur à la CSDM», a-t-elle indiqué.

Habituellement, les sommes pour les rénovations avaient été accordées à la fin mars. Cette fois-ci cela a été fait deux mois plus tôt. Un délai «fort important pour aller en appel d’offres et procéder aux travaux», a soutenu Mme Harel Bourdon, qui a remercié le ministre d’avoir «entendu l’appel» des commissions scolaires.

Tout en décriant les «compressions» des dernières années, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) a salué le réinvestissement. Le syndicat s’est toutefois inquiété de la capacité des commissions scolaires d’obtenir la main-d’œuvre suffisante pour réaliser tous ces travaux.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!