Josie Desmarais/Métro Le mont Royal

La Ville de Montréal envisage de mettre en place un autobus autonome pour rejoindre les sommets du mont Royal.

«Le gouvernement du Québec nous a signalé son intention de faire des tests et nous a demandé où l’on peut faire un test, a expliqué mardi Luc Ferrandez, en charge des grands parcs au sein de l’administration de Valérie Plante. [Le mont Royal] est peut-être l’endroit idéal.»

Si la Ville a précisé que «rien n’est arrêté», cette hypothèse a néanmoins les faveurs municipales. En partant du pied de la montagne, cet autobus autonome pourrait atteindre le haut du mont Royal et notamment le lac aux Castors «dans un corridor dédié», sans traverse et intersections, a précisé Luc Ferrandez, qui a par ailleurs rappelé la présence d’un tramway à cet endroit par le passé, permettant notamment d’admirer le paysage.

Deux lignes, débutant chacune sur un versant différent avant de se rejoindre au sommet, ont en effet été en service. Inaugurées respectivement en 1924 et 1930, elles ont fermé définitivement à la fin des années 1950.

Ce projet de navette autonome, qui ne verrait pas le jour avant «trois ou quatre ans» selon Luc Ferrandez, séduit également l’opposition officielle. «Montréal est une ville qui se veut à la fine pointe de la technologie, a estimé le chef d’Ensemble Montréal, Lionel Perez. C’est quelque chose d’intéressant qui mérite d’être étudié et exploré.»

Luc Ferrandez s’est en revanche montré sceptique à la création d’un nouveau funiculaire sur le mont Royal. Un tel dispositif avait vu le jour en 1884, avant d’être fermé en 1918 pour des raisons de sécurité. «[À l’époque] ce n’était pas inintéressant, a-t-il indiqué. On n’envisageait pas que les gens marchent jusqu’en haut. Est-ce que c’est encore l’esprit du jour? Est-ce que les gens ne sont pas plutôt dans un esprit de randonnée pédestre, de découverte progressive de la montée?»

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!