Mario Beauregard/Métro À l’école des Nations, six classes sont réparties dans deux unités préfabriquées, dont une s’y trouve depuis 17 ans.

Alors que l’ajout de dizaines de classes dans des locaux préfabriqués est prévu à la rentrée, le Comité de parents de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) a appelé mercredi les différents paliers décisionnels à agir pour régler le problème de surpopulation dans les écoles.

«Nous sommes convaincus de la bonne volonté de tous les intervenants. Il faut maintenant faire un petit effort supplémentaire pour aller au-delà de nos limites administratives respectives et régler une fois pour toutes le problème de la surpopulation», a souligné le président du comité, Sylvain P. Caron, dans un communiqué.

Les parents demandent notamment que le ministère de l’Éducation «autorise un plus grand nombre de projets d’agrandissement».

Le Comité de parents a aussi interpellé l’administration municipale pour qu’elle fasse preuve de souplesse dans la réglementation et la validation de projets afin d’accélérer le processus de construction ou d’agrandissement d’école.

«Projet Montréal s’était engagé à toujours prévoir des terrains dédiés à la construction de nouvelles écoles dans les nouveaux développements immobiliers», a rappelé le Comité de parents, qui déplore que l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie n’ait pas réclamé une partie des terrains du Technopôle Angus pour la construction d’une école.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!