Alors que le projet pilote pour mettre fin à la circulation de transit sur le mont Royal commencera le 1er juin, l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) sera mandaté afin de sonder les citoyens dès le 1er mai, annoncé mercredi la mairesse Valérie Plante.

Le projet pilote, qui interdira le passage entre le chemin Remembrance et la voie Camillien-Houde – sauf aux autobus–, s’étendra jusqu’au 31 octobre.

«C’est une durée de cinq mois. C’est important qu’on entre dans une saison autre que l’été pour que tout le monde ait un échantillon de ce à quoi ça pourrait ressembler à l’année», a indiqué Mme Plante, qui n’a pas voulu s’avancer sur une interdiction du transit seulement pendant la saison estivale.

La mairesse a ajouté qu’elle présentera «tous les détails du projet pilote d’ici un mois», mais que la consultation publique sur la circulation sur le mont Royal commencera le 1er mai. Elle s’échelonnera tout le long du projet pilote et l’OCPM devra remettre son rapport 90 jours après la fin des consultations.

L’opposition à l’hôtel de ville, Ensemble Montréal réclamait une consultation en amont du projet pilote depuis des semaines.

Mardi, son chef, Lionel Perez, croyait avoir obtenu gain de cause, mais il a qualifié l’annonce de mercredi de «consultation bidon». «Quand on fait une consultation publique, on veut permettre à la population et aux partie prenantes de soumettre des solutions. Ça va être impossible de pouvoir incorporer ces commentaires dans ce cas-ci, en seulement un mois», a déploré le chef d’Ensemble Montréal, Lionel Perez.

Le chef de l’opposition croit que la mairesse veut seulement «faire croire à la population qu’elle est en train d’agir».

Mme Plante a défendu la pertinence d’entamer des consultations publiques un mois avant le début d’un projet. «C’est une consultation tout le long du projet. L’OCPM va recueillir des idées, des commentaires, sera sur place, a-t-elle dit. Il y a peut-être des gens qui fréquentaient la montagne avant qui vont le faire pendant le projet pilote et leur opinion va évoluer.»

Questionnée à savoir si le projet pilote pourrait être modifié entre le 1er mai et le 1er juin, la mairesse a avancé que «s’il y ajustements mineurs qu’on peut faire, [on les fera], mais reste que le projet sert à tester à quoi pourrait ressembler la montagne en enlevant la circulation de transit».

«Je ne recule pas sur le projet pilote. Moi, je veux ouvrir la montagne. C’est ça mon but. Mais on va écouter les recommandations de l’OCPM», a-t-elle mentionné.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!