La Ville de Montréal a annoncé jeudi que les amendes pour avoir mal stationné son véhicule ou l’avoir immobilisé dans un endroit interdit seront augmentées, une première depuis 2009. L’amende «régulière» de 40$ passera à 49$. Les frais administratifs demeureront les mêmes (13$) pour un total de 62$. Les personnes qui se stationneront en double paieront de leur côté beaucoup plus cher, car cette amende passera à 87$.

Les amendes pour avoir arrêté son véhicule dans une zone sans immobilisation seront aussi augmentées, mais ce sont celles pour les zones réservées aux personnes handicapées qui subiront la plus forte hausse: elles doubleront. La contravention pour s’être stationné dans une zone pour handicapés coûtera désormais 300$ au lieu de 149$.

«Nous désirons envoyer un message clair à l’effet que ces comportements nuisent à la fluidité, en plus d’avoir des impacts collectifs non négligeables, et qu’ils doivent être éliminés», a fait savoir le responsable du transport au sein du comité exécutif, Éric Alan Caldwell, dans un communiqué.

Déjà en janvier, l’administration de la mairesse Valérie Plante avait annoncé son intention d’augmenter les amendes à la suite du dépôt du budget. Le président du comité exécutif, Benoit Dorais, avait alors mentionné qu’il souhaitait obtenir plus de revenus provenant des amendes.

Quelques jours auparavant, l’équipe nouvellement élue avait indiqué avoir mis fin aux quotas de contraventions que devaient émettre les policiers, soit 16 à 18 par jour, selon la Fraternité des policiers.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!