Mario Beauregard/Métro L'Université Concordia

MONTRÉAL — Un syndicat a décidé d’utiliser un moyen original pour faire connaître ses revendications: il les a projetées sur les murs extérieurs d’une université, jeudi soir à Montréal.

C’est le syndicat qui représente 1600 auxiliaires d’enseignement et de recherche de l’Université Concordia qui a pensé à ce moyen exceptionnel pour faire connaître ses revendications. Elles ont été projetées sur les murs extérieurs du campus principal de l’Université Concordia, aux angles du boulevard Maisonneuve avec les rues Guy et Mackay, jeudi, après la tombée de la nuit.

L’équipe comptait se servir d’un projecteur donnant une image de cinq mètres par six mètres, a-t-on précisé à l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC-FTQ), le grand syndicat pancanadien auquel est affilié le syndicat TRAC (son acronyme en anglais pour Teaching and Research Assistants of Concordia).

Le syndicat a même baptisé son action symbolique: «Projette ta voix à Concordia».

Le syndicat d’auxiliaires d’enseignement et de recherche affirme en être «à l’étape finale» du renouvellement de sa convention collective. Il représente en tout 2000 membres, soit également 400 surveillants d’examens, a noté en entrevue son président Alexandre St-Onge-Perron.

«On voulait donner la voix, vraiment, aux membres», même si le syndicat a évidemment des positions officielles face à ses revendications, a expliqué M. St-Onge-Perron. Il est donc allé dans les départements pour solliciter ces phrases-chocs, ces cris de ralliement ou ces témoignages qui étayent leurs revendications sur leurs salaires, par exemple, et qui seront projetés sur les murs extérieurs de l’université.

Un auxiliaire d’enseignement gagne environ 24,93 $ l’heure, un correcteur 20,21 $ l’heure. Certains ont un baccalauréat, mais la plupart ont une maîtrise ou un doctorat, a noté M. St-Onge-Perron. Ils coenseignent avec les professeurs, font de la correction et rencontrent les étudiants, par exemple.

Les auxiliaires de recherche, qui aident à la recherche et peuvent faire des traductions d’entrevues ou des analyses, touchent 24,65 $ l’heure lorsqu’ils sont au doctorat, 18,27 $ à la maîtrise et 14,23 $ au baccalauréat, a-t-il précisé.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!