Archives Métro

L’arrondissement de Ville-Marie a déposé mardi un projet de règlement afin de restreindre davantage l’utilisation de résidences à des fins touristiques.

Selon la nouvelle mouture proposée du règlement, tous les nouveaux permis pour ce type de locations de courte durée ne pourront être délivrés que pour les abords de la rue Sainte-Catherine, entre les rues Amherst et Saint-Mathieu. L’arrondissement a d’ailleurs déjà gelé toutes les demandes en cours.

«Ce qu’on essaie de faire c’est de trouver une solution rapide pour conserver notre parc locatif et notre vie de quartier. Mais on veut trouver un équilibre, parce qu’on entend que plein de voyageurs aiment ce type d’hébergement», a souligné Valérie Plante, , ajoutant qu’elle travaille avec Québec à une solution «plus durable» pour l’ensemble de l’île de Montréal.

Plusieurs secteurs du centre-ville où il était permis jusqu’à maintenant de mettre son logement sur des plateforme de type Airbnb, moyennant l’octroi d’un permis, ne profiteront plus de ce privilège. Il s’agit notamment de larges sections du Vieux-Montréal et du long de la rue Sherbrooke, entre les rues Frontenac et Saint-Denis.

«De nombreux citoyens se sont plaints à maintes reprises et nous devons réagir, car le phénomène mondial de location de résidences de tourisme sur des plateformes comme Airbnb est en constante augmentation», a fait savoir le conseiller de la ville, Richard Ryan, dans un communiqué.

Aussi, un contingentement des résidences de tourisme sera appliqué dans tout l’arrondissement. Cela signifie qu’il sera impossible de faire des locations si la résidence se trouve à moins de 150 mètres d’un autre logement pour lequel un citoyen a obtenu un permis.

«Ça ne va pas empêcher certaines personnes de faire de la location illégale, mais on vient de réduire le contingentement pour ceux qui veulent se conformer à la loi», a spécifié Mme Plante.

Une assemblée de consultation aura lieu le 1er mai prochain pour que les citoyens viennent exprimer leur avis sur le règlement révisé. Toutefois, l’administration de Valérie Plante prévoit imposer ces nouvelles règles dès cet été.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!