Le nouveau concept architectural du dôme de l’oratoire St-Joseph, dévoilé lundi, vise à mettre en valeur l’architecture de cette portion inconnue du sanctuaire. Ce sont les ateliers d’architecture TAG et Architecture49 qui se chargeront du projet.

Le concept, imaginé par les architectes Manon Asselin et James Bridger, donnera accès à l’espace situé entre les dômes inférieurs et supérieurs de la basilique. L’utilisation d’un tissu métallique en forme de drapé guidera les touristes et autres curieux du musée vers le lanternon, au sommet de l’oratoire.

L’observatoire, qui pourra contenir 17 personnes à la fois, fournira une vue à 360 degrés sur Montréal. L’oratoire se targue d’ailleurs de posséder «la plus haute fenêtre» sur la ville.

Selon Manon Asselin, l’architecte de l’Atelier TAG, le défi dans la conception du projet consistait à respecter et mettre en valeur l’architecture de la basilique, élaborée en partie par l’architecte Dom Bellot au 20e siècle.

«Il fallait considérer que nous sommes dans un bâtiment existant, explique-t-elle. Nous voulions trouver le geste juste pour dévoiler la beauté du dôme sans trop attirer l’attention sur ce que nous allons faire.»

Un concours fructueux
Le choix des lauréats s’est fait à la suite d’un concours rassemblant 18 projets. Après une première étape d’élimination, qui a permis de sélectionner quatre équipes pour des entrevues, une délibération a eu lieu au mois de mai pour désigner les vainqueurs.

«La présentation orale et graphique de l’équipe gagnante reflétait une grande compréhension des infrastructures existantes, observe le président du jury, l’architecte Carlo Carbone. C’était important parce que l’un des enjeux de l’oratoire, c’est l’intervention dans une structure patrimoniale qui existe depuis de nombreuses décennies.»

L’équipe choisie, qui fait également appel à des firmes de génie, de design et d’éclairage, utilisera une structure en acier déjà présente à l’intérieur de la coupole pour installer un escalier vers le sommet de l’édifice.

Le voile métallique, point central du concept, sera visible sur l’ensemble du parcours et servira de «fil d’Ariane» aux visiteurs, affirme Mme Asselin.

«Ce drapé trouve le juste milieu entre un langage architectural qui est clair et qui respecte ce qui est en place», lance M. Carbone.

Projet à plus grande échelle
Cette ébauche fait partie du plus large plan d’aménagement de l’oratoire, qui mènera dans les trois prochaines années à la réfection des places et des jardins éparpillés sur le terrain du monument. Le projet du dôme devrait être lancé en 2020. Aucune échéancier n’a été précisé.

Les coûts du réaménagement de l’Oratoire s’élèvent à 80M$, un montant estimé il y a déjà deux ans. Ce total provient en partie de la Ville de Montréal, qui finance le projet à la hauteur de 10M$. Un investissement de plus de 50M$ est partagé par les gouvernements fédéral et provincial, et l’Oratoire et sa fondation soumettent environ 17M$. Le projet proposé lundi matin pour le dôme devrait venir piger un montant indéfini dans cette bourse.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!