Peter Ray/PC Une des deux femmes arrêtées pour avoir troublé la paix dans la foulée de la manifestation pour le premier anniversaire d’Occupons Montréal.

Le premier anniversaire d’Occupons Montréal a été marqué hier par une action surprise au siège social de la firme d’ingénierie SNC-Lavalin et s’est soldé par au moins trois arrestations.

Une manifestation d’une centaine d’individus s’est mise en branle dans le calme vers 14 h à partir du square Victoria.

Marchant vers le nord par la rue Bleury, les chefs de file du cortège ont fait irruption en courant dans le hall du siège social de SNC-Lavalin, sur le boulevard Réné-Lévesque. Les manifestants ont toutefois rapidement quitté les lieux. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) n’a rapporté que du mobilier renversé, ainsi qu’une dame traitée pour un léger choc nerveux.

Les manifestants ont poursuivi vers la rue Sainte-Catherine, pour être ensuite interceptés par les forces policières à l’angle de la rue Bleury. Là, deux femmes trop bruyantes au goût des autorités ont été arrêtées.

Au moment de mettre sous presse, le bilan officiel du SPVM faisait état de trois arrestations pour avoir troublé la paix.

Plus tôt dans la journée, les militants ont fait revivre l’esprit de communauté d’Occupons Montréal en investissant de manière pacifique le square Victoria. Les participants à la Journée annuelle de la Place du Peuple (nom donné au square Victoria par les militants de l’automne dernier) ont souligné le premier anniversaire de l’occupation du square et ont réitéré leur opposition aux valeurs du système capitaliste.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!