Yves Provencher/Métro La démolition du viaduc Henri-Bourassa–Pie-IX a débuté le 6 novembre.

Le chantier de réaménagement du carrefour Henri-Bourassa–Pie-IX a grandement empiré la congestion automobile sur les ponts reliant Montréal à Laval.

«C’est affreux», a affirmé mercredi le chroniqueur automobile de la radio de Radio-Canada, Yves Désaultels.

La traversée sur le pont Pie-IX, qui prenait jusqu’à récemment 15 minutes pendant l’heure de pointe du matin, demande désormais jusqu’à 75 minutes de patience aux automobilistes, a constaté M. Desautels. Devant le bouchon de circulation monstre, plusieurs d’entres eux se sont tournés vers les ponts Papineau, Viau ou Médéric-Martin, où le temps d’attente a doublé, voire triplé.

«La nouvelle configuration [de l’intersection Henri-Bourassa–Pie-IX], les voies de contournement et la réduction de la vitesse à 30 km/heure rendent la situation infernale, a indiqué de son côté le chroniqueur de Radio circulation 730AM, Michel Millard. Mais les automobilistes le savaient. Avec la démolition du viaduc, le chantier est juste devenu plus gros.»

Mardi, la Ville de Montréal a commencé à démolir le pont d’étagement du carrefour Henri-Bourassa–Pie-IX dans le but de réaménager complètement l’intersection. Ces travaux, qui sont réalisés au coût de 54 M$, se termineront vers la fin de 2014.

Pour faciliter la circulation dans le secteur, l’Agence métropolitaine de transport (AMT) a aménagé un stationnement incitatif de 295 places au coin du boulevard Saint-Martin et de la route 125. Des places étaient toujours disponibles mercredi matin pour les automobilistes qui choisissent de délaisser leur voiture, a fait savoir la porte-parole de l’AMT, Brigitte Léonard.

Des voies réservées pour les autobus ont également été mises en place, tant à Laval qu’à Montréal, sur les boulevards Léger, Henri-Bourassa et de la Concorde. Le boulevard Pie-IX a aussi eu droit à sa voie réservée entre le boulevard St-Martin, à Laval, et la rue Jean, à Montréal.

La Société de transport de Montréal a prolongé son circuit 139 Pie-IX jusqu’à Laval. Environ une dizaine d’usagers du transport en commun ont profité de cet ajout de service mercredi.

Le circuit 904, qu’a créé la Société de transport de Laval pour ceux qui souhaitent se rendre à la station de métro Saint-Michel à partir de Laval, est aussi peu très peu fréquenté. «On est à la recherche de solution pour que la ligne 904 soit plus populaire», a confié la porte-parole de la STL, Marie-Céline Bourgault.

La Ville de Montréal juge pour le moment qu’il est prématuré d’apporter des correctifs à la circulation aux abords de l’intersection Henri-Bourassa-Pie-IX. «On espère qu’au cours des prochains jours les automobilistes trouveront un chemin alternatif ou qu’ils changeront leurs habitudes de transport», a dit le porte-parole de la Ville de Montréal, Philippe Sabourin. Il a rappelé qu’une douzaine de policiers sont présents près de l’intersection Henri-Bourassa–Pie-IX pour faciliter les déplacements aux heures de pointe. Si les difficultés de la circulation persistent, la Ville est prête à faire des petits ajustements, comme par exemple de mieux synchroniser les feux de circulation.

Pour les automobilistes dont les obligations les empêchent d’utiliser le transport en commun, les chroniqueurs automobiles interrogés par Métro suggèrent comme solution le pont de la 25. «Même s’il est payant, il représente une façon de s’en sortir facilement», a dit M. Millard.

Le pont Lachapelle peut aussi être une option. «C’est le seul pont pour lequel j’ai toujours des bons commentaires, mais il est beaucoup plus dans l’Ouest», a dit Yves Desautels.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!