Archives Métro

Montréal souhaite lancer un débat sur les patinoires extérieures. La Ville doit-elle continuer à investir dans leur aménagement, même si les températures hivernales sont à la hausse, ou miser davantage sur les arénas pour les sports de glace?

«C’est une question de société, a indiqué mercredi le maire du Plateau-Mont-Royal et responsable des grands parcs, Luc Ferrandez, devant la commission des finances et de l’administration. Est-ce qu’on veut consacrer une partie de nos parcs à une transformation majeure pour jouer au hockey l’hiver? Je n’ai pas la réponse. Il y a des discussions à entreprendre.»

«Si on prend exemple sur Toronto, qui réfrigère ses patinoires extérieures et qui parfois même met des toits, on n’est plus très loin d’un aréna», a ajouté M. Ferrandez.

L’élu municipal a aussi justifié la décision de la Ville d’interrompre les activités sur la patinoire du lac aux Castors, au mont Royal. Celle-ci est fermée au public depuis l’hiver dernier.

«Ça s’est fait sur la base d’une recommandation de Ville-Marie, après qu’un camion soit passé à travers la glace, a-t-il avancé. On a analysé la possibilité d’avoir des sites alternatifs, de travailler de façon différente ou encore de limiter la saison. On est très conscients de la perte que ça représente. Le patinage sur le mont Royal est une activité historique qu’on veut conserver.»

La Ville maintient toutefois le projet d’anneau de glace de patinage longue piste au parc Angrignon.

Regard sur la canopée
«Nous sommes en contrôle de la situation, en termes de plantation, même si la gestion de l’agrile du frêne est toujours à considérer», a ajouté la fonctionnaire. En 2018, une campagne massive de lutte à l’agrile du frêne a été orchestrée, la Ville ayant dû abattre près de 2000 espèces pour assurer la sécurité du public.

De manière générale, la Ville de Montréal entend accélérer les investissements dans son réseau des grands parcs et des espaces publics en 2019.

Comme plusieurs autres bureaux municipaux, le Service des grands parcs, du mont Royal et des sports est le fruit d’une fusion récente, qui se concrétisera en janvier prochain. «C’est une bonne nouvelle. Nos efforts communs auront une cohérence plus forte. On veut optimiser l’offre de service en créant de nouvelles synergies et en maximisant les collaborations», a dit à ce sujet Mme Lefebvre.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!