Josie Desmarais/Métro Valérie Plante

Comme elle l’avait promis en campagne électorale, la mairesse de Montréal, Valérie Plante rend désormais son agenda public afin d’améliorer la transparence de son administration.

Ces nouveaux outils de la Ville sont disponibles en ligne au mairesse.montreal.ca. Une vidéo explicative de la mairesse y est notamment présentée. Elle y affirme vouloir travailler avec les Montréalais d’ici les prochaines années sur des thématiques aussi essentielles que le développement de la ville, le développement durable et la mobilité. «Je veux entendre vos idées. Écrivez-moi», lance-t-elle.

Les citoyens sont ainsi invités à poser directement leurs questions à Mme Plante, à solliciter une rencontre avec elle ou encore à demander un mot de sa part dans le cadre d’un événement ou d’un anniversaire. Il devient aussi possible, via le site web, d’inviter personnellement la mairesse à une activité.

Légère précision toutefois: seules les activités publiques dudit agenda pourront être consultées par le grand public. Visites protocolaires, annonces et rencontres avec des instances publiques: tout y sera, promet-on. La Ville indique toutefois se réserver le droit de changer, sans préavis, les activités prévues de la mairesse. Les informations sur ses horaires seront disponibles la veille.

«C’est énorme. C’est un pas vers l’avant de dire que je n’ai rien à cacher. Je montre et dis clairement qui je vais rencontrer.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal, en marge d’une séance du conseil municipal en début d’après-midi.

Pourquoi un an?
Questionnée à savoir pourquoi cela a pris près d’un an avant d’honorer cette promesse électorale, la mairesse a été catégorique. «C’est une question de détails techniques, a-t-elle indiqué. On entreprend en ce moment un virage technologique à la Ville de Montréal dont on a bien besoin. Des choses aussi simples que ça peuvent tout d’un coup prendre beaucoup de temps.»

«Quand je rencontre des premiers ministres, c’est déjà public de toute façon, a nuancé Mme Plante. Ce qu’on veut ici, c’est mettre de l’avant des rencontres qui étaient cachées, non divulguées. Des rencontres d’affaires, donc de dire quels partenaires sont impliqués, et avec qui je suis. Je veux aller encore plus loin dans la transparence.»

La Ville de Montréal estime que, dans un contexte où ces exigences de transparence sont fortes, «la publication de l’agenda de la mairesse permettra aux citoyens d’être mieux informés et associés au travail effectué par la mairesse et l’administration».

Pendant la dernière campagne électorale, en 2017, la chef de Projet Montréal s’était engagée à rendre public son agenda. Elle avait formulé cette promesse à la suite de la révélation voulant que son prédécesseur, Denis Coderre, ait demandé aux agents de sécurité de ne pas enregistrer ses invités.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!