Josie Desmarais/Métro Valérie Plante

Le plan d’action Vision Zéro de la Ville de Montréal devrait être présenté cet hiver, ont confirmé lundi la mairesse Valérie Plante et le responsable de l’urbanisme et du transport au comité exécutif, Éric Alan Caldwell.

Cette approche, dont l’échéancier était initialement dû cet automne, a pour but de réduire au maximum les décès et les blessures graves dans les rues de Montréal. Le nombre croissant de joueurs impliqués aurait poussé l’administration municipale à revoir sa planification en vue de l’obtention d’un consensus général.

Lundi matin, le temps d’une demi-journée, une «importante séance» de travail a réuni tous les acteurs concernés par la sécurité des usagers de la route, a indiqué la Ville dans un communiqué. Cette rencontre, à laquelle ont participé bon nombre d’élus ainsi que des représentants «de l’industrie du camionnage, des cyclistes, des piétons, des automobilistes et des usagers du transport collectif», se serait soldée par un engagement formel: celui de «mieux arrimer les actions et les initiatives de chacun» dans un nouveau plan d’action, qui sera livré à l’hiver prochain.

«On doit réfléchir la façon dont on peut mieux cohabiter, sur des grands axes comme Sherbrooke, a expliqué Éric Alan Caldwell, lors d’une séance du conseil municipal lundi. On a un défi comme Ville d’offrir plus de voies réservées pour les cyclistes et les autobus. C’est comme ça qu’on va relever le défi de mobilité durable. Et c’est l’un des chantiers clés de Vision Zéro.»

«Il ne faut pas perdre de vue que le privilège de se déplacer rapidement et facilement ne doit jamais se faire au détriment de la sécurité des autres usagers de la route. La Vision Zéro guide chacune de nos initiatives en matière de transport et d’aménagement», a fait savoir Mme Plante dans une déclaration écrite.

La mairesse a parlé d’une «mobilisation sans précédent» pour atteindre un «objectif ambitieux, mais combien nécessaire», à savoir d’abaisser «à zéro le nombre de décès et de blessés graves sur nos routes».

Le plan d’action Vision Zéro viserait donc dorénavant à opérer un «changement de paradigme» en améliorant l’état des connaissances de la Ville et des parties prenantes en matière de sécurité routière. Montréal entend «co-construire» une forte culture de sécurité routière, en réalisant une évaluation transparente des mesures de sécurité, de manière à en assurer leur crédibilité.

Pour le responsable de l’urbanisme et de l’environnement, Éric Alan Caldwell, il faudra d’abord que l’approche Vision Zéro «devienne la norme dans toutes les actions réalisées par nos équipes, mais également par tous les acteurs du milieu». «Le plan d’action que nous dévoilerons prochainement est le fruit d’un travail de concertation et est appelé à évoluer, afin de répondre adéquatement aux réalités observées sur le terrain», a-t-il ajouté.

L’approche Vision Zéro est un mécanisme auquel adhère Montréal depuis près de trois ans maintenant.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!