Josie Desmarais/Métro La mairesse de Montréal, Valérie Plante

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, entamera la semaine prochaine une première tournée des régions depuis son entrée en fonction, il y a un peu plus d’un an.

Elle a choisi de commencer par sa ville natale, Rouyn-Noranda. La suite de son agenda n’est pas encore confirmée pour le moment.

Questionnée à savoir si elle souhaitait redorer le blason montréalais auprès de certaines régions plus opposées à son administration, la mairesse s’est faite relativement prudente.

«Je pense que certaines animosités ou incompréhensions [entre les régions et Montréal] viennent surtout d’un manque de communication ou d’un sentiment de manque de considération», a-t-elle expliqué mercredi.

Elle a dit voir ce voyage comme une opportunité «d’ouverture».

«Je suis beaucoup dans cette idée d’échange, de compréhension, et non de confrontation. Je chercherai à trouver des points de rencontre et non de différence.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal

Comprendre les enjeux
La Ville de Montréal entend «renforcer les échanges économiques déjà en place» avec les régions pendant cette tournée. «Montréal est une portée d’entrée pour la plupart des investisseurs, a souligné la mairesse. Avec de bons échanges, on sera à même de pouvoir rediriger ces capitaux pour s’assurer que des partenariats se forment.»

Disant avoir accès à une tribune sur la scène québécoise, canadienne et même internationale, Valérie Plante a affirmé vouloir mieux comprendre les enjeux des régions pour mieux en parler en 2019. «Leurs réalités sont souvent les mêmes qu’à Montréal, mais à des échelles différentes», a-t-elle noté.

«Ce qui est bon pour Montréal est bon pour les régions, et inversement, je le crois fondamentalement», a-t-elle ajouté.

La mairesse de Montréal a refusé de parler d’un climat différent depuis les gains importants qu’a faits le nouveau gouvernement caquiste en régions. «Ça fait plus d’un an que j’ai été élue, et dès le début, j’ai senti un intérêt pour que j’aille visiter nos régions, a-t-elle dit. Honnêtement, c’était surtout un manque de temps jusqu’ici.»

Rappelons qu’en janvier 2014, son prédécesseur Denis Coderre avait lui aussi effectué une tournée des régions. Alors qu’il entamait la première année de son mandat, l’ex-maire s’était notamment rendu à Rimouski, puis Trois-Rivières, Québec, Victoriaville, Sherbrooke, Gatineau, Saguenay et plusieurs autres villes. Il avait à l’époque parlé du rôle de la métropole «d’établir un partenariat autant politique qu’économique». Sa tournée avait culminé avec la création de la Maison des régions, à Montréal.

Des élus montréalais, dont la mairesse, ont eu une première rencontre récemment avec d’autres maires des municipalités rurales de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), dont Valérie Plante est aussi la présidente.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!