Les usagers du transport en commun de Longueuil verront le coût de leur carte mensuelle de métro augmenter de 41 $. C’est 111 $ au lieu du coût actuel de 70 $ que ces usagers devront possiblement sortir de leurs poches ce qui représente une hausse de 58%.

Avec cette décision, les usagers de Longueuil devront se procurer une TRAM 3, comme ceux de Laval, au lieu de la CAM ordinaire. 25 % des usagers seraient touchés par cette mesure, puisque 75 % des usagers achètent déjà la TRAM 3.

La Ville de Montréal et de la Société de transport de Montréal (STM) ont pris cette décision jeudi matin lors d’une rencontre des élus de la métropole à la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Jointe au téléphone en soirée, Odile Paradis, directrice des affaires publiques de la STM précise que cette hausse de tarifs fait partie d’une entente en quatre volets qui compte, entre autres, le prolongement, la gouvernance et la tarification du métro.

Longueuil menace de retenir sa quote-part

Mme Paradis qualifie cette entente d’«historique» et souligne que les élus se sont entendus de façon unanime, incluant ceux de Longueuil et de Laval. Toutefois, la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, a fait savoir dans un communiqué jeudi qu’elle était «outrée» de cette décision «unilatérale» qui entraîne une hausse de tarifs. «Aussi, dès maintenant, Longueuil va faire comme Laval en cessant de payer sa quote-part destinée au financement du déficit du métro de Montréal, pour protester contre cette injustice», a-t-elle indiqué.

Michel Labrecque, président de la STM, s’adressera aux médias la semaine prochaine pour expliquer l’entente en quatre volets et donc la hausse de tarif qui pourrait entrer en vigueur autour du mois de juillet.

Aussi dans Montréal:

blog comments powered by Disqus