Denis Beaumont/Métro Jean Lachapelle, membres du regroupement Les pollués de Montréal

Des citoyens de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville en ont assez de la pollution sonore infligée à leur quartier par le trafic aérien. Ils demandent que des mesures concrètes soient prises par les gestionnaires d’Aéroports de Montréal (ADM).

Regroupés en un nouveau comité nommé Les pollués de Montréal-Trudeau, ils désirent que l’ADM agisse pour atténuer le bruit des avions décollant et atterrissant à Dorval, bruit qui nuit à leur qualité de vie.

«Quand on s’assoit le soir sur notre terrasse, on doit totalement arrêter de parler à chaque deux minutes parce qu’un avion passe et qu’on ne s’entend plus, a témoigné Jean Lachapelle, un résident d’Ahuntsic depuis 23 ans. De plus, ma femme se fait constamment réveiller la nuit lorsqu’elle dort la fenêtre ouverte.»

Ces citoyens ont noté une augmentation de la nuisance sonore depuis le transfert des vols internationaux de Mirabel vers l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau en 1997. Ils ont de plus l’impression qu’elle s’est encore amplifiée récemment.

ADM n’a pas l’intention de donner suite à leurs revendications, les jugeant irréalistes. «Il est vrai qu’Ahuntsic est dans la trajectoire des avions lorsqu’ils atterrissent, a expliqué Christiane Beaulieu, vice-présidente aux affaires publiques d’ ADM. Cela dit, il serait impossible de modifier cette trajectoire, puisque les pistes sont là et qu’elles sont orientées en fonction du vent.»

Mme Beaulieu estime d’ailleurs qu’il y a déjà assez peu de trafic aérien la nuit, entre 1 h et 6 h. «Il n’y a pas de couvre-feu comme tel, mais presque aucun avion ne circule, à part de petits avions privés», précise-t-elle.

Pierre Gagnier, le maire de l’arrondissement, admet qu’ADM l’a rencontré à quelques reprises pour répondre à ses questions. «Pour l’instant, tout ce qu’ils ont fait, c’est nous montrer des études pour nous dire que notre situation n’est pas si pire que ça», a-t-il déploré.

Demandes

Une pétition s’adressant au gouvernement du Canada vient d’être lancée. Elle demande notamment:

  • un couvre-feu aérien de 23 h à 7 h
  • des niveaux d’altitude et des couloirs aériens révisés
  • deux sièges pour les citoyens au sein du comité consultatif sur le climat sonore d’ADM et sur son conseil d’administration

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!