«Le mode de tarification exact reste à déterminer, mais la location pour un à deux jours pourrait rapporter entre 60 et 80 $ au propriétaire», explique M. Viviani.

Plusieurs centaines de propriétaires d’auto pourraient être intéressés à offrir leur véhicule de façon ponctuelle dans le réseau Communauto afin d’en retirer des revenus.

C’est ce que pense Marco Viviani, directeur du développement de l’entreprise d’autopartage, qui annoncé la nouvelle la semaine dernière. «En moyenne, on utilise son auto moins de 5 % du temps. Plusieurs propriétaires pourraient donc être intéressés à en rationaliser l’utilisation en la louant», ajoute-t-il.

Deux secteurs qui restent à déterminer, à Québec et à Montréal, seront choisis pour le projet pilote, qui débutera à la rentrée. Les propriétaires qui veulent s’inscrire doivent posséder un véhicule de moins de trois ans, être assurés à la Capitale et être prêts à louer leur véhicule pour au moins 12 heures à chaque fois.

«Le mode de tarification exact reste à déterminer, mais la location pour un à deux jours pourrait rapporter entre 60 et 80 $ au propriétaire», explique M. Viviani. S’il est bien accepté, ce système permettrait notamment à Communauto de s’implanter dans des secteurs à moins forte densité ou de répondre à la demande lorsque les besoins en véhicules sont les plus importants.

Aussi dans Montréal:

blog comments powered by Disqus