Un modèle de trolleybus de la STM

Dans le cadre du Sommet mondial Écocité, le président de la STM Michel Labrecque a annoncé que la STM se doterait à partir de 2016-2017, d’un réseau de trolleybus de 100 véhicules. Il en a aussi profité pour détailler le projet d’électrification complète de la STM d’ici 2025.

En quoi consiste ce projet ?
Premièrement, d’ici 2013, on va intégrer une première ligne avec des midibus 100% électriques de 30 places. D’autre part, avec d’autres entreprises de transport, on testera différentes technologies d’autobus électriques qui se rechargent par biberonnage. Le véhicule se recharge par le toit ou le plancher à des arrêts ou à ses points de départ et d’arrivée. Enfin, on va passer un appel d’offres pour établir un réseau initial de 100 trolleybus climatisés qui rouleront d’ici 2017. On étudie une quinzaine de grands axes comme Pie-IX, Saint-Michel, Côte-Vertu, Henri Bourrassa, Sherbrooke ou Mont-Royal et on devrait en garder sept ou huit.

N’est-ce pas un peu dépassé le trolleybus avec tous ces fils?
Cette technologie a encore de belles années devant elle. Lyon et Genève s’équipent encore, c’est vraiment très fiable. Les véhicules seront spacieux et climatisés et on s’arrangera pour les utiliser sur des axes rectilignes, avec peu d’intersections pour éviter les inconvénients. Si un trolleybus coûte 1 M$ comparativement à 500 000$ pour un autobus équivalent, il a une durée de vie plus longue (20-25 ans contre 15 ans) et nécessite moins d’entretien. Et comme on économise sur les coûts de carburant, cela devient aussi avantageux financièrement, tout en étant bien plus propre.

On a l’impression que plusieurs projets sont au point mort…
C’est vrai qu’il y a des atermoiements concernant le système rapide par bus sur Pie-IX, mais ça n’empêche pas d’avancer. Les travaux au niveau de l’échangeur, situé au coin des boulevards Pie-IX et Henri Bourassa, commenceront au printemps 2012. Maintenant, les arrondissements concernés doivent se décider et arrêter de s’opposer continuellement. Je sais que c’est important un arbre, mais ça se replante et on va s’assurer de minimiser les coupes. Quant à l’extension du métro, c’est du côté de l’Agence métropolitaine de transport qu’il faut s’adresser. Dans notre plan, on a toujours prévu l’inauguration de cinq stations à l’est, sur la ligne bleue, à partir de 2015.

Faut-il s’attendre à une hausse des tarifs pour 2012?

Oui. Je suis contre le gel des tarifs, tant qu’il va de pair avec une augmentation de service, qu’il ne nuit pas à l’achalandage et que la hausse reste dans les limites d’évolution d’indices comme ceux des prix à la consommation et des prix du transport. En parallèle, on a développé des nouveaux titres comme le «4$ soirée illimitée» qui donnent plus de souplesse et on travaille beaucoup actuellement sur un titre annuel.

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus