Denis Beaumont/Métro Jean-Martin Aussant, ancien chef d'Option nationale

Deux mois après la démission-surprise du fondateur Jean-Martin Aussant, le parti Option nationale se lance dans la course à la chefferie, qui se clora le 26 octobre prochain.

À parti de lundi, ceux qui convoitent le poste de chef pourront prendre connaissance des modalités pour soumettre leur candidature, a expliqué mercredi la chef par intérim d’Option nationale, Nathaly Dufour. Cette dernière s’est dite convaincue que le parti ne manque pas de forces vives.

Toutefois, un peu plus tôt en matinée, le parti a subi une nouvelle perte; son directeur général et candidat en Abitibi-Témiscamingue, Sébastien Pageon, a décidé de se retirer. Sans vouloir commenter le départ, Mme Dufour s’est contentée de répondre que la situation n’aura «aucune incidence sur le déroulement de la course puisque ce poste est d’ordre administratif».

Selon Mme Dufour, cette course permettra de faire «découvrir de nouveaux visages et d’ajouter une panoplie de nouvelles idées» au jeune parti, qui célèbrera bientôt ses deux ans d’existence.

Afin que les quelques 7000 membres puissent participer à l’élection du nouveau chef, le vote universel par la poste a été choisi comme mode de scrutin, a ajouté Florent Michelot, président d’élection. Ainsi, les membres disposeront des trois premières semaines d’octobre pour voter.

La direction du parti prévoit tenir quatre débats: un à Montréal, un à Québec et deux autres dans des régions encore indéterminées.

Un premier candidat se lance
Sol Zanetti est devenu jeudi le premier candidat à plonger officiellement dans la course à la chefferie d’Option nationale. Le professeur de philosophie au Campus Notre-Dame-de-Foy, à Québec, dit vouloir prioriser l’indépendance, «d’abord et avant tout». Il croit que la course à la chefferie qui s’amorce est cruciale pour la survie du parti. «Il faudra être visible dans les médias et trouver des personnalités publiques pour nous appuyer», a-t-il ajouté.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!