Musée Stewart

Les musées de Montréal crient à l’aide. Les subventions que leur accorde le ministère de la Culture pour leurs activités quotidiennes n’ayant pas été augmentées depuis 15 ans, la plupart des 38 établissements muséaux de la métropole peinent à boucler leur budget.

«Il n’y a pas de musées qui pourraient fermer complètement à l’heure actuelle», a précisé mercredi la directrice générale de la Société des directeurs des musées montréalais (SDMM), Manon Blanchette. Elle a toutefois rapporté que des musées comme la Maison Saint-Gabriel ou le Château Dufresne étudient sérieusement la possibilité de limiter le nombre de journées au cours desquelles ils ouvrent leurs portes par semaine, voire par année. D’autres pensent faire des mises à pied ou réduire les fonds consacrés à l’entretien de leurs pièces, au développement des collections ou à la promotion, indique un sondage qu’a réalisé au cours de l’été, la SDDM.

«On essaie d’économiser à un endroit pour maintenir les fonctions muséologiques importantes, mais ce n’est pas normal que les musées soient obligés de rogner ainsi sur leur fonction principale, a dénoncé Mme Blanchette. Si on n’arrive pas à parler d’histoire et à parler de ce que nous sommes, il y aura dans l’avenir une perte d’identité, une perte de connaissances et sûrement une déconnexion de notre passé.»

La directrice générale de la SDMM demande à la ministre de la Culture, Christine St-Pierre, d’accorder une subvention récurrente de 8 M$ aux musées montréalais. Elle a ajouté que les musées entendent aussi faire leur part redresser leurs finances en tentant d’aller chercher davantage d’appuis financiers du secteur privé.

Les dirigeants des musées se rencontreront au début du mois prochain, à l’occasion des États généraux des musées du Québec.

Aussi dans Montréal:

blog comments powered by Disqus