«C’est parti !», a annoncé fièrement le maire de la Ville de Montréal, Gérald Tremblay en pointant la pelle mécanique derrière lui. Le chantier du Projet Bonaventure s’est officiellement mis en branle lundi et M. Tremblay était visiblement heureux de faire visiter les lieux aux médias. «Il faut que les gens voient que ça bouge à Montréal!»

L’autoroute Bonaventure devrait être complètement démolie en 2014. Afin d’éviter d’éventuels bouchons de circulation causée par les travaux, la Ville a entrepris la construction de deux voies supplémentaires temporaires sur les rues Duke et De Nazareth, entre les rues Wellington et Saint-Paul.

À terme, ce projet vise la réfection de plusieurs infrastructures du secteur, dont une bonne partie date du début du 20e siècle.

«L’autoroute Bonaventure a été construite en 1966, elle était due pour une réhabilitation majeure», a expliqué M. Pierre Sainte-Marie, responsable du projet. «Si on ne faisait rien d’ici 2015, a poursuivi le maire, il aurait fallu investir 60 M$ pour l’entretien de l’autoroute».

La Ville a plutôt fait le choix de détruire l’autoroute pour la remplacer par un boulevard urbain et de réaménager le secteur. Au total, le projet coûtera 140 M$ et comprendra un corridor  réservé au transport collectif (le Corridor Dalhousie), mais également des ilots d’espaces verts. Des tours à immeubles pourraient venir compléter la revitalisation du quartier.

Le futur boulevard devrait comprendre quatre voies en direction nord et quatre ou cinq voies en direction sud (contre un ensemble de 12 voies à l’heure actuelle). «Ce n’est pas encore définitif, a indiqué Normand Lussier, Codirecteur du bureau du Projet Mixte Bonaventure. Des analyses sont encore en cours pour s’assurer qu’il y ait suffisamment de voies ».

M. Lussier a toutefois rappelé que le but du projet est notamment de ralentir la circulation à cette hauteur où se trouvent des garderies.

Le Bureau de projet mixte, responsable du projet de réaménagement de l’autoroute Bonaventure, est composé de la Société du Havre de Montréal et de la Ville de Montréal.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!