La gare Viger

La gare Viger serait de nouveau vendue à un nouvel investisseur. C’est ce qu’a indiqué mardi le maire Gérald Tremblay, lors de la séance du conseil municipal. Les travaux sur cet édifice patrimonial de l’Est du Vieux-Montréal étaient suspendus depuis plusieurs mois pour des raisons financières.

Depuis la vente de cet édifice, au coût de 9 M$, par la Ville en 2006, le projet immobilier a peu avancé. La Ville souhaite donc encaisser la garantie bancaire de 1 M$ prévue au moment de la vente en cas de non respect de clauses de construction de la part de l’entrepreneur.

Les deux partis d’opposition dénoncent le cafouillage de l’administration Tremblay dans ce dossier. Ils craignent qu’en cas de revente, la Ville perde le contrôle sur certains des paramètres du projet.

Le maire rétorque au contraire avoir agi dans le respect des règles et à l’avantage des contribuables. Il précise que l’édifice étant de nature patrimoniale, les moyens de contrôle subsisteront.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!